Thérapie intensive centrée sur les traumatismes avec les victimes d’actes criminels

Un article Thérapie intensive centrée sur les traumatismes avec les victimes d’actes criminels, de Greenwald, R., Camden, A. A., Gamache, N., Lasser, K. A., Chapman, R., & Rattner, B., publié dans l’European Journal of Trauma & Dissociation

Article publié en anglais – disponible en ligne (payant) 

Résumé

La psychothérapie intensive centrée sur les traumatismes est une innovation de pratique clinique relativement récente qui a le potentiel de réduire la durée du traitement, le risque et le taux d’abandon tout en améliorant l’efficacité du traitement. 

Nous avons mené un essai ouvert de thérapie intensive axée sur les traumatismes avec le comptage progressif (PC) et la désensibilisation et retraitement des mouvements oculaires (EMDR) sur 61 victimes de crimes multi-traumatisées à la recherche d’un traitement. 

Les résultats ont montré une forte rétention des participants ainsi qu’une amélioration significative deux semaines et 12 semaines après le traitement, avec des effets de grande à très grande taille sur tous les résultats, y compris le stress post-traumatique et les symptômes associés, la gravité des problèmes primaires, la qualité de vie et l’ensemble stabilité et niveau de fonctionnement. 

Les résultats étaient similaires pour le PC et l’EMDR. 

La durée moyenne du traitement était de 30,73 heures, soit un peu moins d’une semaine, permettant aux participants de passer rapidement à autre chose. 

La psychothérapie intensive axée sur les traumatismes peut représenter une avancée importante dans la prestation de la psychothérapie.

lire l’article Thérapie intensive centrée sur les traumatismes avec les victimes d’actes criminels en ligne

En savoir plus

Références de l’article Thérapie intensive centrée sur les traumatismes avec les victimes d’actes criminels 

  • auteurs : Greenwald, R., Camden, A. A., Gamache, N., Lasser, K. A., Chapman, R., & Rattner, B.
  • titre en anglais : Intensive trauma-focused therapy with victims of crime
  • publié dans : European Journal of Trauma & Dissociation, 100146
  • doi:10.1016/j.ejtd.2020.100146

Dossier : Dossier EMDR avec les victimes de violence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *