Traiter les peurs et les phobies spécifiques en EMDR

Traiter les peurs et les phobies spécifiques en EMDR

Un article Traiter les peurs et les phobies spécifiques en EMDR, de Ad de Jongh, publié dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, paru aux éditions Dunod

Introduction

On estime qu’à un moment donné de sa vie, plus de 40 % de la population générale souffre d’une ou de plusieurs peurs vis-à-vis d’un objet ou d’une situation spécifique. Dans la mesure où la thérapie EMDR permet la résolution des réseaux de mémoires perturbants qui ont un effet critique pour le développement et qui contribuent à la persistance des problèmes chez les patients, elle peut potentiellement devenir une thérapie efficace dans le traitement des peurs disproportionnées et des phobies spécifiques. Ce chapitre offre un aperçu des données empiriques concernant l’utilisation de l’EMDR dans le traitement des peurs et des phobies spécifiques. Il décrit un protocole susceptible d’être utilisé pour la résolution des souvenirs responsables du développement et de l’exacerbation d’une réponse de peur disproportionnée en vue d’apaiser le patient.

Ad développe les points suivants dans cet article sur Traiter les peurs et les phobies spécifiques en EMDR :

  • que sont les peurs et les phobies ?
  • l’apparition des peurs et des phobies
  • le traitement des phobies spécifiques
  • le traitement EMDR pour les phobies spécifiques
    • Évaluation et planification du traitement
    • Déterminer un objectif de traitement adéquat et réalisable
    • Identifier les souvenirs adéquats
    • Préparation
    • Appliquer le protocole standard pour toutes les cibles qui ont été identifiées comme contribuant à l’état actuel
    • Vérifiez si le patient a (toujours) une image catastrophique de l’avenir (ce que l’on appelle une « projection dans l’avenir »)
    • Mettre en place un modèle futur
    • Contrôle vidéo
    • Confrontations in vivo
  • Bibliographie

Conclusion

La thérapie EMDR peut facilement s’appliquer comme une intervention spécifique, ou dans le concept élargi d’autres approches de traitement. L’avantage le plus important semble être la possibilité d’utiliser l’EMDR dans des situations où les déclencheurs primordiaux ne peuvent pas être reproduits ou stimulés réellement (par exemple, certaines situations sexuelles, de maladie ou de mort), ou plus généralement, pour lesquelles les stimuli phobiques sont difficiles à obtenir. Par exemple, tous les thérapeutes n’ont pas à portée de main dans leur cabinet des chiens, petits et grands, des rats, des guêpes (par ex. le problème des guêpes qui ont tendance à voler partout dans le cabinet est rarement abordé) ou des serpents. Ainsi, comparé à d’autres approches telles que l’exposition in vivo, il existe un nombre d’avantages certains et clairs à utiliser l’EMDR dans le traitement des phobies spécifiques.

Acheter le livre Pratique de la psychothérapie EMDR

En savoir plus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *