Traumatisme, traitement et Tetris : le jeu vidéo augmente le volume de l’hippocampe chez les patients de sexe masculin atteints de trouble de stress post-traumatique lié au combat

Un article Traumatisme, traitement et Tetris : le jeu vidéo augmente le volume de l’hippocampe chez les patients de sexe masculin atteints de trouble de stress post-traumatique lié au combat, de Butler, O., Herr, K., Willmund, G., Gallinat, J., Kühn, S., & Zimmermann, P., publié dans  le J Psychiatry Neurosci

Article publié en anglais – disponible en ligne 

Résumé 

Contexte : Tetris a été proposé comme une intervention préventive pour réduire les souvenirs intrusifs d’un événement traumatique. Cependant, aucune étude de neuroimagerie n’a évalué Tetris chez des patients présentant un trouble de stress post-traumatique (TSPT) ou exploré comment le jeu de Tetris peut affecter la structure cérébrale. 

Méthodes : 

Nous avons recruté des patients atteints de TSPT lié au combat avant la psychothérapie et les avons assignés au hasard à un groupe expérimental Tetris et thérapie (n = 20) ou à un groupe témoin de thérapie uniquement (n = 20). 

Dans le groupe témoin, les participants ont terminé la thérapie comme d’habitude: psychothérapie de désensibilisation et de retraitement des mouvements oculaires (EMDR). 

Dans le groupe Tetris, en plus de l’EMDR, les participants ont également joué 60 minutes de Tetris chaque jour du début à la fin du traitement, environ 6 semaines plus tard. 

Les participants ont rempli des questionnaires structurels d’IRM et psychologiques avant et après la thérapie, et nous avons recueilli les données du questionnaire psychologique lors du suivi, environ 6 mois plus tard. 

Nous avons émis l’hypothèse que le groupe Tetris présenterait des augmentations du volume de l’hippocampe et des réductions des symptômes, à la fois directement après la fin du traitement et lors du suivi. 

Résultats : 

Suite au traitement, le volume de l’hippocampe a augmenté dans le groupe Tetris, mais pas dans le groupe témoin. 

De plus, les augmentations de l’hippocampe étaient corrélées à la réduction des symptômes du TSPT, de la dépression et de l’anxiété entre la fin du traitement et le suivi dans le groupe Tetris, mais pas dans le groupe témoin. 

Limitations : 

Jouer à Tetris peut agir comme une tâche d’interférence cognitive et comme une intervention d’entraînement cérébral, mais il n’a pas été possible de faire la distinction entre ces 2 mécanismes potentiels. 

Conclusion : 

Tetris peut être utile comme intervention thérapeutique d’appoint pour le TSPT. Les augmentations du volume hippocampique liées à Tetris peuvent garantir le maintien des gains thérapeutiques après la fin du traitement.

lire l’article Traumatisme, traitement et Tetris : le jeu vidéo augmente le volume de l’hippocampe chez les patients de sexe masculin atteints de trouble de stress post-traumatique lié au combat en ligne

 

En savoir plus 

Références de l’article Traumatisme, traitement et Tetris : le jeu vidéo augmente le volume de l’hippocampe chez les patients de sexe masculin atteints de trouble de stress post-traumatique lié au combat 

  • auteurs : Butler, O., Herr, K., Willmund, G., Gallinat, J., Kühn, S., & Zimmermann, P.
  • titre en anglais : Trauma, treatment and Tetris: video gaming increases hippocampal volume in male patients with combat-related posttraumatic stress disorder
  • publié dans : J Psychiatry Neurosci 45(3°
  • doi:10.1503/jpn.190027

Dossier : Dossier EMDR pour le trauma récent

Formation : Événements traumatiques : prises en charges individuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *