Un système d'assistant virtuel efficace pour l'EMDR

Un système d’assistant virtuel efficace pour l’EMDR

Un système d’assistant virtuel efficace pour l’EMDR, un article de Goga,  N., Boiangiu, C. A., Vasilateanu, A., Popovici, A. F., Drăgoi, M. V.,  Popovici, R., Hadăr, A., publié dans Healthcare

Article publié en anglais – accès libre en ligne

Résumé 

Dans cet article, nous décrivons un système d’assistant virtuel EMDR (désensibilisation et retraitement par mouvements oculaires) basé sur un actionneur qui peut être utilisé pour le traitement des participants ayant des souvenirs traumatiques.

 

L’EMDR est une thérapie psychologique conçue pour traiter la détresse émotionnelle causée par un événement traumatique du passé, le plus souvent dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique.

 

Nous avons mis en place un système basé sur des actionneurs vidéo, tactiles et audio qui inclut un chatbot d’intelligence artificielle, rendant le système capable d’agir de manière autonome.

 

Nous avons testé le système sur un échantillon de 31 participants. Nos résultats ont montré l’efficacité du système d’assistant virtuel EMDR dans la réduction de l’anxiété, de la détresse, et des cognitions et émotions négatives associées au souvenir traumatique. 

 

Aucun système de ce type n’est rapporté dans la littérature existante. Grâce à la présente recherche, nous comblons cette lacune en décrivant un système qui peut être utilisé par les patients ayant des souvenirs traumatiques.

 

Discussion

 

L’objectif de cette étude était de développer un assistant virtuel EMDR capable de guider un utilisateur dans la réalisation d’une thérapie efficace avec une intervention minimale d’un clinicien formé. Étant donné qu’il s’agit d’une étude pilote, le processus a été supervisé par des cliniciens formés qui ne sont pas intervenus dans le processus mais étaient prêts à le faire si nécessaire.

 

Les résultats suggèrent l’efficacité de l’EMDR auto-administré par le biais du système développé avant et après l’intervention. Notre étude a montré une réduction statistiquement significative des symptômes associés au TSPT et à l’anxiété. De plus, l’auto-administration du traitement à l’aide de l’actionneur bilatéral, de la stimulation visuelle et tactile semble produire une diminution significative des symptômes associés aux souvenirs traumatiques. L’intervention contribue à la fois à la réduction des affections négatives associées aux événements traumatiques et à la modification de ces cognitions par des cognitions plus fonctionnelles.

 

Comparé à d’autres systèmes qui offrent la possibilité d’interventions EMDR, comme celui proposé par Aleluma Flores et al [15], notre système virtuel est plus autonome, étant développé selon le protocole EMDR, et la présence d’un clinicien n’est pas obligatoire. En outre, la principale différence avec les autres systèmes [17,18,19] réside dans l’utilité du chatbot intelligent ainsi que dans la mise en œuvre de multi-actuateurs qui peuvent avoir un impact sur l’efficacité de l’intervention.

 

Nos résultats sont en ligne avec les interventions qui ont utilisé l’EMDR traditionnel [8,31]. Même si l’intervention ne comportait qu’une seule séance, nos résultats sont similaires à ceux des recherches précédentes, qui ont montré que même après une seule séance d’EMDR, les symptômes diminuaient de manière significative, les effets de l’intervention étant constants après le suivi [32,33,34,35,36,37]. De plus, cette diminution en termes de symptômes a également été retrouvée dans d’autres recherches où les participants étaient traités à distance et où l’intervention était auto-administrée [3,38].

 

Pour expliquer nos résultats, comme l’ont noté Kutz et al. [37], nous devons prendre en considération deux variables principales : l’exposition antérieure des participants au traumatisme et la présence de certains facteurs de risque qui peuvent influencer l’effet de l’intervention [35]. À cet égard, ceux qui sont exposés à un seul événement traumatique et qui ont éprouvé des symptômes modérés associés au TSPTou à l’anxiété sont plus enclins à avoir une réponse rapide en termes de récupération, par rapport à ceux qui ont des antécédents de facteurs de risque ou de vulnérabilités préexistantes, comme des expositions multiples à des traumatismes importants [37].

 

De plus, il est important de noter qu’en ce qui concerne le traitement assisté virtuel, les participants étaient curieux de savoir comment l’intervention allait se dérouler, tandis que certains étaient intéressés par la possibilité de travailler sur leurs souvenirs traumatiques sans s’exposer à une autre personne. Par conséquent, notre système pourrait être très utile dans le contexte généré par COVID-19, étant donné que la plupart des activités sont développées dans un environnement en ligne, et que l’incidence de la dépression, de l’anxiété, de l’insomnie et du TSPT a considérablement augmenté [39]. En raison de l’impact de COVID-19 sur les individus et dans le contexte d’une demande croissante d’intervention à distance [40], la possibilité d’utiliser un tel système complète le manque de ressources humaines et rend en même temps possible une intervention psychologique là où, en raison des mesures de restriction, l’interaction en face à face avec un spécialiste n’est pas possible. En outre, notre système est adapté aux cas de détresse psychologique légère, qui ne nécessitent pas la présence d’un spécialiste. Ainsi, les ressources humaines existantes peuvent se concentrer sur les cas qui nécessitent une attention particulière.

 

Sur la base des résultats de cette étude, nous pouvons affirmer que disposer d’un système qui offre une intervention EMDR autonome est une possibilité évidente. Les avantages sont une réduction des coûts et une meilleure accessibilité. Cependant, cela soulève plusieurs questions quant à savoir si la technologie peut remplacer entièrement la présence humaine. Nous sommes conscients du fait que cette intervention comporte certains risques, tels qu’une détresse accrue à court terme pour certains participants. Cependant, des études ont montré que ces risques sont mineurs et qu’ils sont basés sur des preuves anecdotiques [3].

 

Nous avons amélioré notre système en tenant compte de la recommandation de concevoir des interventions d’auto-assistance sûres, abordables et faciles à utiliser qui ont le potentiel d’être utilisées par de nombreuses personnes [41]. Cependant, nous considérons que toute intervention, qu’elle soit autonome ou non, doit être réalisée dans un premier temps sous la supervision d’un clinicien formé et dans le respect du protocole établi jusqu’au test à grande échelle.

 

Les participants n’ont signalé aucun problème dans leurs interactions avec le système. La convivialité du système a été jugée bonne et, chaque fois que cela était nécessaire, des explications ont été données aux participants sur la manière d’utiliser le système. Dans l’ensemble, l’expérience des utilisateurs à cet égard – la convivialité – a été jugée bonne.

 

Cependant, les résultats de notre présente recherche doivent être interprétés dans le contexte de l’étude pilote que nous avons réalisée, qui repose sur un nombre limité de participants et présente donc des limites en termes de généralisation. Malgré tout, il s’agit d’une première étape pour répondre au besoin qui a été signalé dans des études antérieures concernant le développement d’une thérapie EMDR auto-administrée, élaborée conformément à des protocoles établis, et qui souligne la nécessité d’une recherche plus approfondie. Nous considérons qu’il s’agit d’une autre étape dans l’étude de l’efficacité des interventions administrées à distance et d’un point de départ pour le développement de certains essais cliniques utilisant le système proposé.

 

Conclusions 

 

Dans cet article, nous avons décrit un système virtuel EMDR basé sur des actionneurs vidéo, tactiles et audio utilisés pour traiter l’anxiété, la détresse et les émotions négatives associées aux souvenirs traumatiques. Sur la base des résultats obtenus, une intervention EMDR autonome est une possibilité claire.

 

Notre étude démontre l’efficacité d’une intervention EMDR pour les personnes qui ne peuvent pas avoir accès à un soutien psychologique immédiat, permettant ainsi leur autonomie. De plus, le protocole établi a été testé et confirmé positivement en fournissant les directives nécessaires à une administration efficace. Par conséquent, il pourrait être considéré comme un outil d’auto-support pour les personnes présentant des symptômes légers de TSPT.

 

En outre, l’un des principaux résultats de cette étude concerne l’efficacité d’un tel système qui offre la possibilité d’auto-administrer une intervention EMDR, contribuant ainsi à un ensemble limité de recherches dans ce domaine [3]. Même s’il existe quelques développements et applications de la thérapie EMDR, la majorité des systèmes ne sont pas autonomes et nécessitent l’intervention permanente d’un clinicien ou ne sont utilisés que comme outil de traitement [38,42]. Par rapport aux autres systèmes, les avantages uniques du présent système sont les suivants :

  • La présence d’un chatbot piloté par l’IA, suivant les huit phases essentielles de l’EMDR [10], qui peut être encore amélioré par de nouvelles options de dialogue et stratégies d’évaluation ;
  • La possibilité de personnaliser l’interaction en fonction des caractéristiques du patient. Par exemple, l’utilisation de différentes méthodes de stimulation (visuelle, audio, tactile) rend la procédure EMDR accessible aux personnes handicapées (déficience visuelle sévère, voire cécité, perte d’audition) ;
  • La possibilité d’appliquer des traitements EMDR de manière totalement non supervisée, en utilisant le chatbot susmentionné, c’est-à-dire que l’assistance d’un clinicien formé n’est pas nécessaire ;

 

Les travaux futurs consisteront notamment à ajouter au système des fonctionnalités basées sur le Web afin qu’il puisse être utilisé par le public. L’ajout de robots de dialogue intelligents, tels que Siri, permet de réaliser une communication autonome et, en même temps, d’accompagner l’utilisateur dans l’adaptation de l’intervention. En outre, l’utilisation d’un système automatisé pourrait permettre la réalisation de futures études comparant l’EMDR à des traitements alternatifs utilisant une stimulation fictive, ce qui pourrait être précieux pour aider à élucider l’efficacité de la composante de stimulation bilatérale de l’EMDR à un niveau plus général.

 

Lire l’article complet en ligne : Un système d’assistant virtuel efficace pour l’EMDR 

 

En savoir plus 

Références de l’article Un système d’assistant virtuel efficace pour l’EMDR :

  • auteurs : Goga,  N., Boiangiu, C. A., Vasilateanu, A., Popovici, A. F., Drăgoi, M. V.,  Popovici, R., Hadăr, A.
  • titre en anglais : An Efficient System for Eye  Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) Therapy: A Pilot Study
  • publié dans : Healthcare (Basel), 10(1), 133
  • doi :10.3390/healthcare10010133

Aller plus loin 

 

Formation(s) : Travailler à distance en thérapie EMDR

 

Dossier(s) : Dossier situation exceptionnelle : boite à outil