Utilisation de la thérapie EMDR pour le traitement du syndrome du sein fantôme : étude de cas

Utilisation de la thérapie EMDR pour le traitement du syndrome du sein fantôme : étude de cas

Article Utilisation de la thérapie EMDR pour le traitement du syndrome du sein fantôme : étude de cas, de Marie-Jo Brennstuhl, Cyril Tarquinio, S. Montel, Joannic Masson, F. Bassana, P. Tarquinio, publié dans Sexologies, volume 24, issue 2, avril à juin 2015, pages 56-64.

Résumé :

L’objectif de cette étude est de mettre à l’épreuve l’utilisation de la thérapie EMDR – eye movement desensitization and reprocessing – dans le traitement du syndrome du sein fantôme. Deux patientes ont été traitées avec la thérapie EMDR. Des évaluations quantitatives ont été réalisées avant la première séance, après la dernière séance et en suivi à trois et six mois, à travers l’intensité de la douleur et l’intensité de la sensation du ou des seins, mais également à l’aide de l’échelle STAI pour l’évaluation de l’anxiété et l’échelle CES-D pour les affects dépressifs. Des évaluations qualitatives viennent compléter ces mesures, à travers la réalisation de dessins et de coloriages de l’image des seins. La thérapie EMDR montre son efficacité à travers la diminution de toutes les mesures quantitatives effectuées, mais également un changement qualitatif et clinique dénotant une modification du schéma corporel des patientes et une diminution notable du syndrome du sein fantôme.

Purpose : The aim of this research was to challenge the use of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) therapy in the treatment of the phantom breast syndrome.

Method : Two patients agreed to participate in this study and were treated by EMDR therapy, focusing on two target types: traumatic events related to disease experience and phantom breast sensation. Quantitative evaluations were conducted before the first session, just after the last session and as a follow-up three and six months after. Intensity of the pain and intensity of the sensation were measured, as well as anxiety (through STAI) and depression (through CES-D). Qualitative evaluations completed these measures by paints of breast image made by the patients on the first and last sessions.

Results : Results show the effectiveness of EMDR therapy on all quantitative measures, but also a qualitative and clinical change producing a modification of the body representation of patients and an effective reduction of the phantom breast syndrome.

Discussion : Results show that EMDR approach can be an encouraging, non-invasive and relatively short strategy. While these results need to be completed by other studies covering a larger population and the use of a control group, they are still encouraging because they suggest that a psychological treatment based on EMDR techniques and adapted to the specificity of phantom breast syndrome could be effective in bringing relief to patients.

Mots clés : Syndrome du sein fantôme; Douleur du membre fantôme; Eye movement desensitization and reprocessing; État de stress post-traumatique; Psychothérapie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *