Utilisation de la thérapie EMDR pour traiter les patients à distance

Un article Utilisation de la thérapie EMDR pour traiter les patients à distance, de Fisher, N., publié dans le Journal of EMDR Practice and Research
Article publié en anglais – disponible en ligne sur le site de l’éditeur – accès payant (gratuit pour les membres de l’association EMDR)

Résumé 

Pendant la pandémie COVID-19, les thérapeutes EMDR ont été confrontés au choix d’interrompre brusquement la thérapie avec leurs patients ou de passer au travail à distance, généralement par vidéoconférence. 
Cela pose des défis particuliers aux thérapeutes qui n’ont peut-être jamais travaillé en ligne. 
Le protocole EMDR standard peut être efficacement délivré à distance lorsque les thérapeutes savent comment effectuer les adaptations nécessaires. 
Basé sur la pratique clinique et de supervision, cet article décrit les moyens par lesquels les thérapeutes EMDR peuvent adapter leurs méthodes de travail afin de travailler efficacement avec les patients à distance. 
Cela garantit que les patients peuvent toujours bénéficier de ce traitement efficace et fondé sur des données probantes pendant une crise sanitaire mondiale. 
Il suggère un certain nombre de façons dont la stimulation bilatérale peut être obtenue à distance, ainsi que des considérations spéciales qui surviennent avec le travail thérapeutique en ligne. 
Il considère les adaptations qui doivent être apportées à chaque étape de la thérapie EMDR. 
Il utilise des exemples de cas d’enfants et d’adultes pour illustrer comment ces adaptations fonctionnent dans la vie réelle.
Les exemples de cas abordés dans cet article illustrent les techniques et les adaptations nécessaires pour l’EMDR à distance et reflètent donc des composites plutôt que des individus.

En savoir plus

Références de l’article Utilisation de la thérapie EMDR pour traiter les patients à distance :
  • auteurs : Fisher, N.
  • titre en anglais : Using EMDR Therapy to Treat Clients Remotely
  • publié dans : Journal of EMDR Practice and Research, 15(1), 73-84. 
  • doi : 10.1891/emdr-d-20-00041

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *