Violences conjugales et psychothérapie EMDR : études de cas

Violences conjugales et psychothérapie EMDR : études de cas

Un article Violences conjugales et psychothérapie EMDR : études de cas, de Cyril Tarquinio, Alicia Schmitt et Pascale Tarquinio, a été publié dans la revue L’Évolution Psychiatrique, début 2012.

Résumé :

Cet article décrit les effets d’une prise en charge de femmes victimes de violences conjugales par la thérapie Eye Movement Desensitization Reprocessing (EMDR). L’objectif était de mettre en évidence les effets curatifs de la thérapie EMDR en ce qui concerne la réduction des symptômes d’état de stress post-traumatique (ESPT), d’anxiété et de dépression. La population était constituée de cinq femmes ayant suivi entre trois et neuf sessions de 60 minutes d’EMDR. Les femmes prises en charge grâce à la thérapie EMDR, voient l’ESPT et l’anxiété dont elles souffraient accuser une baisse significative et durable (maintenue à la réévaluation, six mois après la prise en charge). Les résultats obtenus vont dans le sens d’une efficacité de la thérapie EMDR auprès de ce public particulier. Ces études de cas permettent de se pencher sur la façon dont se résorbent les symptômes d’ESPT (vitesse de diminution rapide mais non homogène entre les différents symptômes). Malgré l’absence de groupe contrôle constituant une limite, ces études de cas laissent entrevoir des résultats encourageants et dégagent des pistes de réflexion en vue de nouvelles études.

L’objectif de cette contribution sera de mettre en évidence, à partir du suivi de cinq sujets sur une période de six mois, des effets curatifs de la thérapie EMDR dans la prise en charge de femmes victimes de violences conjugales notamment en ce qui concerne la réduction des symptômes d’ESPT, d’anxiété et de dépression.

  • auteurs : Cyril Tarquinio, Alicia Schmitt, Pascale Tarquinio
  • titre : Violences conjugales et psychothérapie Eye Movement Desensitization Reprocessing (EMDR) : études de cas.
  • Evol psychiatr 2012; 77.
  • acheter cet article

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *