Violences domestiques, troubles de l'attachement et dissociation

Violences domestiques, troubles de l’attachement et dissociation

Un article Violences domestiques, troubles de l’attachement et dissociation, d’Hélène Dellucci et Michel Silvestre, publié dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, vient de paraitre aux éditions Dunod

Introduction

Les violences domestiques sont une pathologie souvent rencontrée dans le travail thérapeutique. Les Notions Unies définissent la violence domestique comme une situation dans laquelle une personne exerce des violences physiques, psychiques, sexuelles ou économiques sur une autre personne avec laquelle elle est liée pur un rapport familial, conjugal, cle partenariat ou d’union libre, existant ou rompu, actuel au passé (Christen et al., 2004).

Hélène et Michel développent plusieurs points dans cet article Violences domestiques, troubles de l’attachement et dissociation :

  • la prévalence des violences domestiques
  • les auteurs de violences, qui sont-ils ?
  • les effets de la violence domestique chez les enfants
  • les effets de la violence domestique sur la structure familiale
  • les troubles dissociatifs, une clé pour comprendre les effets de la violence domestique à l’âge adulte
  • la théorie de la dissociation structurelle de la personnalité
  • les attachements nocifs
  • conceptualisation et plan de traitement dans un contexte de violences domestiques
  • la stabilisation et la phase de préparation en EMDR
  • le travail spécifique avec l’auteur de violence
  • le travail avec la famille
  • bibliographie

Conclusion

En conclusion, la thérapie EMDR a toute sa place dans le traitement d’une talle pathologie et de ses conséquences sur les victimes. La finalité du travail thérapeutique sera d’agir sur ce qui peut être transmis par l’auteur des violences à sa famille, à savoir un trouble de la régulation des affects, une vulnérabilité émotionnelle, une faible estime de soi, des comportements de dépendance et de co-dépendance, un isolement social, un modèle éducatif sexiste garçon/fille du portage des responsabilités de la vie quotidienne et un mode de communication particulier. Celui-ci est en effet caractérisé par un apprentissage implicite des comportements de violence comme seule réponse et l’absence d’apprentissage explicite et de mentalisation des émotions. Le but d’une telle thérapie sera d’arrêter la transmission du trauma aux générations futures par l’élaboration d’un récit familial permettant de poiler avec une distance des événements douloureux.

Acheter le livre Pratique de la psychothérapie EMDR

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *