Démêler l’association entre la maltraitance des enfants et les troubles de l’alimentation

Un article Démêler l’association entre la maltraitance des enfants et les troubles de l’alimentation de Caslini, Manuela, Bartoli, Francesco, Crocamo, Cristina, Dakanalis, Antonios, Clerici, Massimo, Carrà, Giuseppe, publié dans Psychosomatic Medicine

Article publié en anglais – accès libre en ligne

Résumé

Objectifs

Le but de cette revue systématique et de cette méta-analyse était d’estimer l’association entre les différents types de maltraitance des enfants – sexuelle (CSA), physique (CPA) et émotionnelle (CEA) – et différents troubles de l’alimentation (ED).

Méthodes

Les bases de données électroniques ont été consultées jusqu’en janvier 2014.

Les études rapportant les taux de CSA, CPA et CEA chez les personnes souffrant d’anorexie mentale (AN), de boulimie mentale (BN) et d’hyperphagie boulimique (BED), par rapport aux personnes sans DE, ont été incluses .

Les analyses groupées étaient basées sur des rapports de cotes (OR), avec des intervalles de confiance (IC) à 95% pertinents, pondérant chaque étude avec des modèles de variance inverse à effets aléatoires.

Le risque de biais de publication a été estimé.

Résultats

Trente-deux des 1714 études évaluées pour l’éligibilité répondaient aux critères d’inclusion, impliquant plus de 14 000 personnes.

L’association entre les services d’urgence et toute maltraitance envers les enfants a montré un OR combiné à effets aléatoires de 3,21 (IC à 95% = 2,29–4,51, p <0,001) avec une hétérogénéité modérée (I2 = 57,2%, p = 0,005), tandis que pour l’ASC, cela était de 1,92 (IC à 95% = 1,13–3,28, p = 0,017), 2,73 (IC à 95% = 1,96–3,79, p <0,001) et 2,31 (IC à 95% = 1,66–3,20, p <0,001) , pour AN, BN et BED, respectivement.

Cependant, en ajustant le biais de publication, l’estimation de l’ASC et de l’AN n’était pas significative (OR = 1,06, IC à 95% = 0,59–1,88, p = 0,85).

Bien que l’ACP ait été associée à l’AN, au BN et au BED, l’ACE était associée uniquement au BN et au BED.

Conclusions

Le BN et le BED sont associés à la maltraitance pendant l’enfance, alors que le NA montre des résultats mitigés.

Les personnes ayant un traumatisme similaire doivent être surveillées pour une détection précoce des urgences.

Enregistrement de l’essai : Le protocole a été enregistré dans PROSPERO (un registre prospectif international de revues systématiques) sous le numéro de référence CRD42014007360.

Télécharger l’article Démêler l’association entre la maltraitance des enfants et les troubles de l’alimentation complet en anglais

En savoir plus

Références de l’article Démêler l’association entre la maltraitance des enfants et les troubles de l’alimentation :

  • auteurs : Caslini, Manuela, Bartoli, Francesco, Crocamo, Cristina, Dakanalis, Antonios, Clerici, Massimo, Carrà, Giuseppe
  • titre en anglais : Disentangling the Association Between Child Abuse and Eating Disorders. A Systematic Review and Meta-Analysis
  • publié dans : Médecine psychosomatique: janvier 2016 – Volume 78 – Numéro 1 – p 79-90
  • doi : 10.1097 / PSY.0000000000000233

Dossiers : EMDR et TCA (publication du dossier en janvier 2021) – EMDR avec les enfants et adolescentsEMDR avec les victimes de violence

Formations : Le traitement des troubles alimentaires en EMDR – Violence domestique, attachement, dissociation et EMDR – Cursus de formation EMDR enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *