EMDR dans les TCA : mise en garde contre une acceptation prématurée

Un article EMDR dans les TCA : mise en garde contre une acceptation prématurée, de Hudson, J. I., Chase, E. A., et Pope, H. G., Jr. , publié dans l’International Journal of Eating Disorders

Article publié en anglais – disponible en ligne sur le site de l’éditeur – accès payant

Résumé 

Objectif

La désensibilisation et le retraitement des mouvements oculaires (EMDR) ont été déclarés efficaces dans le traitement d’une grande variété de troubles psychiatriques, y compris les troubles de l’alimentation. Une enquête informelle suggère que l’EMDR est désormais largement proposée aux patients souffrant de troubles de l’alimentation. Avant d’accepter une nouvelle thérapie telle que l’EMDR, il faut déterminer que ses avantages l’emportent sur ses effets indésirables. Cet article passe en revue la littérature dans le but d’évaluer les avantages et les risques de l’utilisation de l’EMDR dans le traitement des troubles de l’alimentation.

Méthode

Nous avons examiné la littérature sur l’utilisation de l’EMDR pour traiter les troubles de l’alimentation et d’autres conditions.

Résultats

En examinant la question de ses avantages, nous n’avons pas pu trouver d’études méthodologiquement solides qui ont montré l’efficacité de l’EMDR dans les troubles de l’alimentation ou, en fait, dans tout trouble psychiatrique. Nous n’avons pas non plus été en mesure de trouver une base théorique solide pour espérer que l’EMDR soit efficace. De plus, l’EMDR peut avoir des effets indésirables. Premièrement, l’EMDR est parfois utilisée en conjonction avec des efforts pour «récupérer» des souvenirs d’événements traumatiques. Mais la thérapie de «mémoire récupérée» peut comporter un risque d’induire de faux souvenirs potentiellement dangereux. Deuxièmement, l’utilisation de l’EMDR peut empêcher ou retarder d’autres thérapies dont l’efficacité est établie pour les troubles de l’alimentation, comme la thérapie cognitivo-comportementale et les antidépresseurs.

Discussion

À la lumière des résultats de notre revue, le rapport bénéfice / risque de l’EMDR n’encourage pas encore son acceptation généralisée.

Lire l’article EMDR dans les TCA : mise en garde contre une acceptation prématurée complet en ligne

En savoir plus 

Références de l’article EMDR dans les TCA : mise en garde contre une acceptation prématurée :

  • auteurs : Hudson, J. I., Chase, E. A., & Pope, H. G., Jr.
  • publié en 1998
  • titre en anglais : Eye movement desensitization and reprocessing in eating disorders: Caution against premature acceptance
  • publié dans : International Journal of Eating Disorders, 23(1), 1–5
  • doi : https://doi.org/10.1002

Dossier EMDR et TCA (publication du dossier en janvier 2021)

Formation Le traitement des troubles alimentaires en EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *