EMDR-TOC-et-troubles associés

EMDR & TOC – Interview de Karsten Böhm

Interview de Karsten Böhm, spécialiste de l’EMDR et des TOC.

Qu’est-ce que le TOC ?

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) est un trouble sérieux, intrusif et perturbant pour les patients. Le TOC est une maladie grave qui fait réellement souffrir ceux qui en sont atteints. Les obsessions et les compulsions prennent beaucoup de temps chaque jour (défini comme plus d’une heure par jour). Le TOC apparaît généralement à la fin de l’adolescence ou à l’âge du jeune adulte, et il devient généralement chronique s’il n’est pas traité. Les taux de prévalence se situent mondialement entre 1% et 2%. Les expériences de vie traumatiques peuvent constituer une explication du développement du TOC aigu et chronique puisque 82% de patients TOC ne répondant pas à la thérapie avaient vécu au moins un trauma et 50% remplissaient les critères de l’ESPT.

L’EMDR peut-il aider les patients souffrant d’un TOC ?

Au sein de l’évaluation en EMDR, l’activation de ressentis est présente pendant les stimulations bilatérales. En éveillant les éléments de l’évaluation, le but est d’activer les émotions et sensations associées au problème. L’EMDR est, bien sûr, beaucoup plus que ça et bien qu’on se centre ici sur les aspects émotionnels, tout le processus EMDR est employé et nécessaire dans le travail avec les patients TOC. Selon Gershuny et al. (2007), il est utile d’aider les patients TOC à améliorer la régulation de leurs émotions en réduisant d’abord la détresse émotionnelle d’événements de vie critiques. C’est ainsi que l’EMDR peut permettre de cibler l’obsession elle-même ou de surmonter un trauma lié aux compulsions ou obsessions. En travaillant avec les incidents antérieurs associés aux obsessions et aux compulsions, la détresse émotionnelle et l’activation générales sont réduites.

Comment se passe le traitement EMDR d’un patient atteint d’un TOC ?

Pour une progression optimale dans le traitement du TOC, tant une désensibilisation in vivo que les incidents antérieurs associés au TOC devraient être ciblés en EMDR. Grâce à l’accent placé sur les exercices pratiques dans les traitements standard, les patients apprennent à laisser les compulsions de côté et à résister à la performance compulsive de rituels dans des situations de la vie réelle. Avec l’aide de l’EMDR, les aspects émotionnels des problèmes peuvent être mieux intégrés, permettant aux patients de transposer leurs apprentissages émotionnels à la vie quotidienne et à tolérer leur détresse émotionnelle. C’est pourquoi une combinaison de l’EMDR et du traitement standard du TOC est indiquée (Böhm & Voderholzer 2010). Les résultats actuels montrent que la combinaison des deux méthode conduit à une réduction significative à long terme des symtômes TOC. En comparaison de la seule thérapie d’exposition et de prévention des rechutes, les études associant EMDR et thérapie d’exposition et de prévention des rechutes montrent des taux d’abandon plus faibles et une motivation plus grande chez les patients (Bekkers, 1999 ; Böhm & Voderholzer 2010).

L’interview a été réalisée en anglais (voir ci dessous). Merci à Jenny Ann Rydberg pour la traduction.


EMDR-TOC-et-troubles associésDr. Karsten Böhm est psychologue principal de la clinique psychiatrique et psychothérapeutique Friedenweiler, superviseur et facilitateur en EMDR et expert dans le traitement du trouble obsessionnel compulsif.

Il a obtenu son diplôme de psychologie (équivalent allemand du Master 2) à l’université de Freiburg (Allemagne) et son doctorat à la Société Max Planck [titre de sa thèse : « La violence dans les couples non mariés »]. De 2003 à 2009, il a travaillé comme psychologue clinicien à l’hôpital universitaire de Freiburg. Pendant cette période, il a également participé à des projets de recherche sur l’ESPT, le TOC et les troubles anxieux. Avec son équipe, il a  démarré des études cliniques sur l’EMDR dans le traitement du trouble obsessionnel compulsif (TOC) et de la dissociation dans les soins de santé. Les sujets de recherche qui l’intéressent concernent principalement le développement et l’application du traitement du TOC. Actuellement il travaille dans la clinique Friedenweiler à Friedenweiler dans la Forêt Noire.

De plus, il enseigne la psychothérapie pour le TOC, l’ESPT et les troubles anxieux à l’Institut EMDR Allemagne, dans des instituts de thérapie cognitive comportementale (Bâle, Stuttgart), au conseil médical et lors de différents congrès (Congrès DGPPN Berlin, etc.). (en savoir plus sur Karsten Böhm)

En savoir plus sur EMDR & TOC

EMDR & TOC – Interview de Karsten Böhm : en anglais

What is OCD?

Obsessive Compulsive Disorder (OCD) is a serious, intrusive and distressing disorder for patients. OCD (ToC) is a severe desease, where patients really suffer a lot from. Obsessions and compulsions take a considerable amount of time each day (defined by more than one hour per day). OCD occurs mainly in late adolescence and young adulthood and usually becomes chronic if untreated. Prevalence rates range worldwide between 1% and 2%. Traumatic life experiences can be an explanation for the development of acute and chronic OCD as 82% of therapy resistant OCD patients experienced at least one trauma and 50% meet the criteria of PTSD.

Is EMDR can help patients who suffer from OCD?

Within the EMDR assessment, the activation of feeling during bilateral stimulation is present. When eliciting the steps of the assessment, the goal is to activate the emotion and sensation related to the issue. EMDR is, of course, much more and although the emotional part is focused on here, the whole EMDR process is used and necessary to work with OCD patients. According to Gershuny et al. (2007) it is helpful to assist OCD patients to improve their regulation of emotions by reducing the emotional distress of critical life events first. With this in mind, EMDR can be used to target the obsession itself, and/or to overcome a trauma that is connected to the compulsions and or obsessions. By working with the earlier incidents connected to the obsessions and compulsions, the overall emotional distress and arousal are reduced.

How is an EMDR treatment with a patient with OCD?

For optimal progress in the treatment of OCD, both in-vivo desensitization and the work on the earlier incidents connected to the OCD with EMDR should be targeted. Due to the focus on practical exercises in the standard treatments, patients learn to leave the compulsions undone and to resist the compulsive performance of rituals in real-life situations. With the help of EMDR, the emotional aspects of the issues can be integrated better, so that patients are able to transfer their emotional learning to everyday life and to tolerate their emotional distress. Therefore, a combination of EMDR and the standard treatment for OCD is indicated (Böhm & Voderholzer 2010). Current results indicate that a combination of both methods leads to significant long-term reduction of OCD related symptoms. In comparison to only exposure and response prevention therapy, combined EMDR and exposure and response prevention therapy related studies show lower dropout rates and higher motivation in patients (Bekkers, 1999; Böhm & Voderholzer 2010).

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *