Etude des expériences défavorables de l’enfance

Un article Relation entre la maltraitance infantile et le dysfonctionnement du foyer avec plusieurs des principales causes de décès chez les adultes. L’étude des expériences défavorables de l’enfance (ACE), de V J Felitti 1, R F Anda, D Nordenberg, D F Williamson, A M Spitz, V Edwards, M P Koss, J S Marks, publié dans American Journal of Preventive Medecine. 

Article publié en anglais – accès libre en ligne

Résumé

Contexte :

La relation entre les comportements à risque pour la santé et les maladies à l’âge adulte et l’étendue de l’exposition aux abus émotionnels, physiques ou sexuels pendant l’enfance et au dysfonctionnement domestique pendant l’enfance n’a pas été décrite auparavant.

Méthodes :

Un questionnaire sur les expériences défavorables de l’enfance a été envoyé par la poste à 13 494 adultes qui avaient complété une évaluation médicale standardisée dans un grand HMO; 9 508 (70,5%) ont répondu.

Sept catégories d’expériences négatives pendant l’enfance ont été étudiées: abus psychologique, physique ou sexuel; violence contre la mère; ou vivant avec des membres du ménage qui étaient toxicomanes, malades mentaux ou suicidaires, ou déjà emprisonnés.

Le nombre de catégories de ces expériences défavorables pendant l’enfance a ensuite été comparé aux mesures du comportement à risque des adultes, de l’état de santé et de la maladie.

La régression logistique a été utilisée pour ajuster les effets des facteurs démographiques sur l’association entre le nombre cumulé de catégories d’expositions pendant l’enfance (intervalle: 0-7) et les facteurs de risque pour les principales causes de décès dans la vie adulte.

Résultats :

Plus de la moitié des répondants ont déclaré au moins une, et un quart ont déclaré> ou = 2 catégories d’exposition pendant l’enfance.

Nous avons trouvé une relation graduée entre le nombre de catégories d’exposition pendant l’enfance et chacun des comportements et maladies à risque pour la santé des adultes qui ont été étudiés (P <.001).

Les personnes qui avaient subi au moins quatre catégories d’exposition pendant l’enfance, par rapport à celles qui n’en avaient pas connu, présentaient des risques de santé 4 à 12 fois plus élevés pour l’alcoolisme, la toxicomanie, la dépression et la tentative de suicide; une augmentation de 2 à 4 fois du tabagisme, une mauvaise auto-évaluation de la santé,> ou = 50 partenaires sexuels et des maladies sexuellement transmissibles; et augmentation de 1,4 à 1,6 fois de l’inactivité physique et de l’obésité sévère.

Le nombre de catégories d’expositions indésirables chez les enfants a montré une relation graduelle avec la présence de maladies chez l’adulte, notamment les cardiopathies ischémiques, le cancer, les maladies pulmonaires chroniques, les fractures du squelette et les maladies du foie.

Les sept catégories d’expériences défavorables pendant l’enfance étaient étroitement liées et les personnes ayant de multiples catégories d’exposition pendant l’enfance étaient susceptibles de présenter plusieurs facteurs de risque pour la santé plus tard dans la vie.

Conclusions :

Nous avons trouvé une forte relation graduelle entre l’ampleur de l’exposition à la maltraitance ou au dysfonctionnement domestique pendant l’enfance et les multiples facteurs de risque pour plusieurs des principales causes de décès chez les adultes.

Lire l’article Relation entre la maltraitance infantile et le dysfonctionnement du foyer avec plusieurs des principales causes de décès chez les adultes. L’étude des expériences défavorables de l’enfance (ACE) complet en ligne

En savoir plus

Références de l’article Relation entre la maltraitance infantile et le dysfonctionnement du foyer avec plusieurs des principales causes de décès chez les adultes. L’étude des expériences défavorables de l’enfance (ACE) :

  • auteurs : Felitti VJ, Anda RF, Nordenberg D, Williamson DF, Spitz AM, Edwards V, Koss MP, Marks JS.
  • titre en anglais : Relationship of childhood abuse and household dysfunction to many of the leading causes of death in adults. The Adverse Childhood Experiences (ACE) Study
  • publié dans : Am J Prev Med. 14 (4): 245-58.
  • doi :https://doi.org/10.1016/S0749-3797(98)00017-8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *