Protocole de thérapie EMDR pour la gestion des comportements alimentaires dysfonctionnels dans l’anorexie nerveuse

Un Protocole de thérapie EMDR pour la gestion des comportements alimentaires dysfonctionnels dans l’anorexie nerveuse, de Maria Zaccagnino, publié dans le livre de Marylin Luber : Eye Movement Desensitization and Reprocessing EMDR Therapy Scripted Protocols and Summary Sheets : Treating Eating Disorders, Chronic Pain, and Maladaptive Self-Care Behaviors

Extraits

(…) Maria Zaccagnino est la codirectrice du Centre de thérapie EMDR pour les troubles de l’alimentation à Milan avec Isabel Fernandez. Elle écrit sur la maladie très grave de l’AN (…). La AN est due à de nombreuses composantes biopsychosociales et culturelles et est l’un des troubles psychiatriques avec les taux de mortalité les plus élevés (Arcelus, Mitchell, Wales, & Nielsen, 2011; Harris & Barraclough, 1997). Selon le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (5e éd .; DSM-5; American Psychiatric Association, 2013), les critères de diagnostic de l’AN sont les suivants : une terreur de prendre du poids et de grossir, restriction de la prise alimentaire , des expériences d’image corporelle et de poids perturbées, ainsi que le déni que quelque chose ne va pas. Les patients AN présentent également plus de dépression, de trouble déficitaire de l’attention, de perte de libido, de symptômes obsessionnels et d’isolement social. Elle a noté un certain nombre de traits et de comportements qui peuvent être des facteurs de risque pour la AN : distorsion de l’image corporelle pour soi-même et attribuée aux autres, besoin de contrôle, perfectionnisme, sentiment d’insuffisance / insécurité sociale / faible estime de soi et alexithymie. Elle a rapporté que les patients atteints de AN ont souvent une vie qui comporte de nombreuses expériences traumatisantes pouvant inclure des mauvais traitements physiques et / ou psychologiques et des abus sexuels dans l’enfance, ainsi que de la négligence (Johnson, Cohen, Kasen, & Brook, 2006; Speranza & Alberigi, 2006; ; Steiger et Zankor, 1990; Vize et Cooper, 1995; Welch et Fairburn, 1994). Ils ont des difficultés avec la régulation émotionnelle et ont souvent des relations d’attachement dysfonctionnelles qui se traduisent par des modèles de travail internes (IWM) d’attachement qui forment le cadre des relations futures (Siegel, 1999).

Zaccagnino et coll. (2016, soumis) ont rendu compte d’une étude de recherche pour voir si le traitement des souvenirs traumatiques liés à la ED des patients atteints d’EMDR leur permettra de séparer le passé et le présent, conduisant éventuellement à une diminution de leur ED. Ils ont comparé l’EMDR à la TCC et ont constaté qu’avec le groupe TCC, il y avait une amélioration notable des symptômes de ED. D’autre part, la thérapie EMDR a entraîné une résolution de problèmes psychologiques non résolus, un changement dans les représentations internes des soignants, une augmentation des réseaux de neurones positifs liés à leurs souvenirs pénibles et une amélioration de leurs croyances négatives sur leur estime de soi et leur vulnérabilité, résultant en un plus grand sentiment de bien-être et de santé.

En travaillant sur l’identification des cibles, Zaccagnino a abordé les cibles importantes suivantes : l’événement déclencheur / précipitant, les grands traumatismes en «T», l’histoire relationnelle liée à la nourriture utilisant des pièces pour traiter les comportements de frénésie et de purge ou les comportements restrictifs, les problèmes alimentaires avec la famille et les cibles connectées à la symptomatologie. Lorsque vous travaillez avec cette population, il est utile de travailler avec des parties, en particulier la partie de contrôle, et Zaccagnino explique comment s’y prendre, y compris le script pour l’utilisation de l’exercice de table dissociative avec des situations aiguës et non aiguës. Cependant, son protocole principal est de travailler avec des patients AN pendant la phase non aiguë. Elle inclut une feuille de travail de conceptualisation de cas utile qui incorpore les souvenirs passés, les déclencheurs actuels / flash-forward, les modèles futurs, l’identification des ressources et un script d’installation des ressources.

En savoir plus 

Références du Protocole de thérapie EMDR pour la gestion des comportements alimentaires dysfonctionnels dans l’anorexie nerveuse :

  • Auteurs : Maria Zaccagnino
  • Publié en 2018.
  • Titre en anglais : EMDR Therapy Protocol for the Management of Dysfunctional Eating Behaviors in Anorexia Nervosa
  • Publié dans : Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) Therapy Scripted Protocols and Summary Sheets: Treating Eating Disorders, Chronic Pain and Maladaptive Self-Care Behaviors, 11.

Ce protocole est présenté dans une intervention de Maria Zaccagnino en anglais (The Hague, 18 juin 2016) : http://www2.masterapp2.nl/assets/uploads/uploads/bc7c2-ZACCAGNINO2016_FOR-PARTICIPANTS_EMDR-protocol-for-the-management-of-dysfunctional-eating-behaviors-in-anorexia-nervosa.pdf

Ce protocole est disponible dans le livre de Marylin Luber Eye Movement Desensitization and Reprocessing EMDR Therapy Scripted Protocols and Summary Sheets : Treating Eating Disorders, Chronic Pain, and Maladaptive Self-Care Behaviors en anglais

Dossier EMDR et TCA (publication du dossier en janvier 2021)

Formation Le traitement des troubles alimentaires en EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *