Thérapie familiale et EMDR une approche intégrative et contextuelle

Thérapie familiale et EMDR une approche intégrative et contextuelle

Un article Thérapie familiale et EMDR une approche intégrative et contextuelle, de Michel Silvestre, publié dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, vient de paraitre aux éditions Dunod

Introduction : La pratique clinique nous apprend que le travail thérapeutique avec un enfant traumatisé est souvent de nature complexe, car non seulement il faudra l’aider, mais souvent aussi ses parents et ses frères et soeurs. L’impact d’un événement traumatique ne s’arrête pas à « la frontière de l’enfant » mais touche tous les membres de sa famille. Ainsi, les questions qui se posent au thérapeute, en face d’un enfant traumatisé en souffrance, sont de savoir qui est le patient ? L’enfant ? Son ou ses parents ? La famille traumatisée-gelée depuis l’incident ? Avec qui et par où commencer ? Rencontrer les parents avec ou sans l’enfant ? Les stabiliser ? Voir l’enfant seul ou avec ses parents ? Toutes ces questions se posent quand nous sommes face à un trauma complexe où l’enfant et sa famille ont besoin d’aide (Morris-Smith et Silvestre, 2013).  -1
Le travail EMDR devient ici un travail intégratif dans lequel. la prise en charge EMDR de l’enfant s’inscrit dans une démarche contextuelle plus large (Shapiro et al., 2007). La pratique clinique a évolué. Les situations complexes se multiplient et mettent en difficulté les professionnels et leurs références théoriques car les pensées sont encore trop souvent linéaires et « unifocales. » Nous avons besoin d’intégrer des approches et de nous appuyer sur les liens pour faire émerger les ressources d’un individu, d’un couple ou d’une famille. Passer de la fameuse notion de ta singularité du sujet à celle du sujet existant et régulé dans un lien. Ce n’est pas uniquement de l’EMDR, c’est une thérapie intégrative des problématiques cliniques des blessures individuelles et des blessures du lien.

(…)

Conclusion : si la thérapie EMDR est un travail individuel sur un trauma personnel, la thérapie familiale est un travail de groupe sur des relations traumatisées. L’intégration de ces deux approches, monadique sur un contexte étroit et interactionnelle sur un contexte plus large, permet de cibler les modalités de traitement d’informations anciennes (modèle TAI) et l’intégration de nouvelles infor-mations sur un niveau personnel et interactionnel, historique et dans « l’ici et le maintenant. » La finalité d’un tel travail intégratif est d’aider les membres blessés d’une famille à faire passer à la génération suivante une histoire et non pas un trauma en arrêtant ainsi la transmission de patterns dysfonctionnels. C’est un saut vers un niveau de pensée plus riche caractérisé non pas par l’un ou l’autre de ces paradigmes, mais par l’un et l’autre en réponse aux situations traumatiques.

Acheter le livre Pratique de la psychothérapie EMDR

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *