Traiter le TOC à l'aide de l'EMDR - série de cas ethno-phénoménologiques

Traiter le TOC à l’aide de l’EMDR – série de cas ethno-phénoménologiques

Une recherche de Kennan, Farrell, Kennan, & Ingham sur le thème Traiter le TOC à l’aide de l’EMDR – série de cas ethno-phénoménologiques, publiée dans l’International Journal of Psychotherapy, en novembre 2018.

Résumé

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est un trouble bio-psycho-socio-culturel comprenant des anomalies génétiques, neuronales du cerveau, des expériences traumatiques et le développement de croyances dysfonctionnelles fréquemment apprises des autres et de l’environnement. Les recherches empiriques actuelles soutiennent la thérapie cognitivo-comportementale (exposition avec prévention la réponse) en tant qu’intervention de traitement psychologique de référence.

Cependant, les patients atteints de TOC décrivent souvent leur anxiété comme le résultat d’une exposition à des expériences de vie défavorables antérieures (passées), ou comme une des pires craintes (futures) liées à leur symptomatologie, par leur apparition ou leurs caractéristiques de maintien.

Cette étude de conception en séries de cas a exploré l’impact du traitement par EMDR chez huit clients chez lesquels un TOC avait été diagnostiqué, même s’ils avaient déjà reçu un traitement antérieur – la TCC (ERP) – présentait toujours des symptômes de TOC.

La méthodologie de recherche était celle de l’ethno-phénoménologie.

Les résultats psychométriques ont mis en évidence un effet thérapeutique prometteur de la thérapie EMDR en réduisant l’anxiété, la dépression, les obsessions, les compulsions et les niveaux subjectifs de perturbation. Malgré des résultats initiaux prometteurs avec une petite enquête, il est essentiel de mener davantage de recherches sur cette importante population clinique.

Références

Kennan, P., Farrell, D., Kennan, L., & Ingham, C. (2018, November). Treating obsessive compulsive disorder (OCD) using eye movement desensitisation and reprocessing (EMDR) therapy: An ethno-phenomenological case series. International Journal of Psychotherapy, 22, (3), 74-91

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *