Changement du statut d’attachement des adultes après le traitement par EMDR: trois études de cas

Un article Changement du statut d’attachement des adultes après le traitement par EMDR : trois études de cas, de Wesselmann, D. & Potter, A. E., publié dans le Journal of EMDR Practice and Research
Article publié en anglais – accès libre en ligne

Résumé 

Trois études de cas illustrent l’état d’attachement des adultes avant et après les mouvements oculaires de désensibilisation et de retraitement (EMDR) tel que mesuré par l’interview sur l’attachement des adultes (AAI). 
Deux hommes adultes et une femme adulte présentés pour une thérapie ambulatoire; tous ont été classés avec un statut d’attachement insécurisé ou désorganisé au moment du prétraitement. 
Tous présentaient des symptômes de dépression et d’anxiété et des plaintes concernant des problèmes dans leurs relations conjugales et familiales actuelles. 
Les trois patients ont reçu 10 à 15 séances EMDR sur une période d’environ 1 an, entrecoupées de séances de thérapie par la parole à des fins de débriefing et de psychoéducation. 
L’approche EMDR a utilisé les huit phases de traitement dans le cadre de l’approche à trois volets. 
Après la thérapie EMDR, les trois patients ont fait des changements positifs dans le statut d’attachement mesuré par l’AAI, et tous les trois ont signalé des changements positifs dans les émotions et les relations. 
Cet article donne un aperçu de la littérature relative aux catégories d’attachement des adultes et résume l’effet du statut d’attachement des adultes sur le fonctionnement émotionnel et social. 
La justification et les procédures de notation de l’AAI sont expliquées.

En savoir plus 

Références de l’article Changement du statut d’attachement des adultes après le traitement par EMDR: trois études de cas :
  • auteurs : Wesselmann, D. & Potter, A. E.
  • titre en anglais : Change in Adult Attachment Status Following Treatment With EMDR: Three Case Studies
  • publié dans : Journal of EMDR Practice and Research, 3, 178-191
  • doi : https://doi.org/10.1891/1933-3196.3.3.178

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *