Dossier EMDR avec les familles

Avec la thérapie EMDR, une approche individuelle, nous sommes souvent confrontés à la question du quoi faire avec les autres membres de la famille, l’autre partenaire dans le cas d’un couple,  les parents pour un enfant et du comment les intégrer dans notre réflexion thérapeutique pour établir notre plan de traitement. 

Bien que l’EMDR et la thérapie familiale constituent des formes distinctes de psychothérapie, chacune dotée d’ensembles de procédures riches et robustes, celles-ci se renforcent mutuellement lorsqu’elles sont employées ensemble, de manière simultanée ou séquentielle en vue de traiter le tableau clinique global.

L’intégration de la désensibilisation et du retraitement des mouvements oculaires (EMDR; Shapiro, 2001) et de la thérapie familiale structurelle (SFT) dans un processus de traitement permet une guérison à la fois au niveau intrapersonnel et interpersonnel (Siegel, 2002).

Dans ce dossier EMDR avec les familles, nous essayons de vous donner des éléments pour répondre aux questions comme :

  • Quand et comment intégrer l’EMDR et la thérapie familiale afin d’amplifier la capacité des traitements proposés aux individus et aux familles traumatisés ?
  • Comment articuler la thérapie familiale avec la thérapie EMDR dans une démarche intégrative ? 
  • Comment la combinaison de la thérapie individuelle en EMDR et de la thérapie familiale, peut-elle aider les parents à identifier et à aborder des pertes et traumatismes passés douloureux et à modifier profondément leur style d’attachement ? 
  • Comment l’utilisation de l’EMDR dans un contexte conjugal et familial peut-elle aide le patient à progresser vers des états de sécurité ?

Utilisations combinées de la thérapie EMDR et de la thérapie familiale

Debra Wesselmann propose, par exemples, dans  » Treating Attachment Issues through EMDR and a Family Systems Approach  » (chapitre 5 du livre Handbook EMDR and Family Therapy processes) quelques  » stratégies de traitement générales combinant une approche des systèmes familiaux avec une approche EMDR, utiles pour travailler avec les familles affectées par des attachements parent-enfant perturbés :

  • Développer une relation de confiance avec chaque membre de la famille.
  • Identifiez les souvenirs pénibles liés à l’attachement qui affectent l’enfant ou le parent. (Ces souvenirs peuvent être ciblés plus tard avec l’EMDR.)
  • Mettre en place des stratégies de thérapie familiale pour accroître les comportements familiaux sains comme la prestation de soins, la réception de soins, la communication, l’écoute et l’empathie.
  • Impliquer les parents dans leur propre traitement EMDR individuel au besoin pour éliminer les blocages observés dans la capacité des parents à développer ou à réparer des liens affectifs avec leurs enfants.
  • Encadrer les parents à nourrir et à tenir l’enfant en séance, et utilisez la stimulation bilatérale avec l’enfant et les parents pour renforcer les émotions et les sensations positives associées à la réception et à la prestation de soins.
  • Retraiter les souvenirs pénibles de l’enfant à l’aide de l’EMDR, et entraîner les parents à tenir l’enfant pendant la phase de désensibilisation pour créer une expérience enrichissante et aider à la régulation des émotions.
  • Utiliser EMDR pour cibler et retraiter les déclencheurs actuels pour l’enfant et / ou le parent et construire un modèle positif pour les modèles de relations futures.
  • Au fur et à mesure que l’enfant et le parent réussissent à la maison, utiliser la stimulation bilatérale pour renforcer les sentiments et les sensations positifs qui y sont liés. Certains enfants ont du mal à accepter les éloges et se comportent mal après des expériences réussies. Dans ce cas, la stimulation bilatérale peut augmenter la tolérance aux éloges et aux sentiments de réussite ». 

Nancy Knudsen a mis en place un modèle de traitement qui utilise la structure de base du protocole EMDR avec l’application clinique de la théorie de Bowen à certains moments clés, qu’elle détaille dans  » Integrating EMDR and Bowen Theory in Treating Chronic Relationship Dysfunction  » (chapitre 5 du livre Handbook EMDR and Family Therapy processes). Elle explique que  » Le dysfonctionnement chronique des relations peut être considéré comme le résultat d’une série d’expériences dérangeantes survenues au sein du système familial. Certaines de ces expériences entrent dans la catégorie des incidents uniques; beaucoup d’entre eux se mélangent comme des événements répétitifs. (…) La thérapie est structurée en trois étapes fondamentales. Dans la première étape, pendant les phases de prise d’histoire, de préparation et d’évaluation de l’EMDR, le thérapeute aide le patient à développer une conceptualisation et une compréhension des modèles relationnels dans sa famille d’origine et sa situation actuelle. Dans la deuxième étape, le patient traite les cibles EMDR tout en modifiant le modèle de ses relations avec les membres de sa famille et ses partenaires potentiels. Dans la troisième étape, le patient commence à travailler sur les relations avec les futurs partenaires, à consolider et à améliorer les relations individuelles avec les membres clés de la famille et à utiliser de nouvelles compétences tout en utilisant l’EMDR pour traiter toute anxiété liée » .

Gabler (2002) a noté que l’EMDR, lorsqu’elle est combinée à une thérapie de couple orientée émotionnellement et par l’expérience, s’est avérée utile pour retraiter les émotions qui alimentent généralement les interactions de couple dysfonctionnelles. Ses recherches ont indiqué que cette combinaison pourrait amplifier l’intimité, augmenter la connexion et promouvoir le changement.

Protinsky et coll. (2001) ont étudié le traitement des couples avec EMDR combiné à une approche émotionnelle et expérientielle. Le résultat de leur étude a indiqué que le traitement combiné semblait améliorer l’expérience émotionnelle que Johnson et Talitman (1997) ont identifiée comme étant importante pour le succès de la thérapie.

Plusieurs auteurs ont proposé de combiner thérapie EMDR et thérapie relationnelle Imago (IRT) :

Flemke et Protinsky (2003) ont constaté que l’intimité était grandement améliorée avec les couples lors de l’intégration de l’EMDR et d’une technique Imago, le dialogue parent-enfant. Cette étude a suggéré que la combinaison d’une thérapie familiale, telle que l’IRT, avec l’EMDR pourrait favoriser le changement et la résolution et augmenter la compassion et l’intimité dans les conflits conjugaux et relationnels. Le protocole utilisé par Flemke et Protinsky utilisait les dialogues Imago pour créer une excitation émotionnelle, une révélation de soi et une réponse empathique du partenaire. Si le couple semblait être dans une impasse et qu’un déclencheur non traité pouvait être identifié, l’EMDR a été introduit pour une meilleure guérison des blessures de l’enfance. Les auteurs ont conclu que le traitement des blessures et des traumatismes de l’enfance en intégrant l’EMDR et l’IRT pourrait aider les couples à établir une connexion plus intime.

Beverly S. Talan explique  » Integrating EMDR and Imago Relationship Therapy in Couple Treatment  » (chapitre 9 du livre Handbook EMDR and Family Therapy processes) que  » L’EMDR et la thérapie relationnelle Imago (IRT) sont toutes deux des thérapies intégratives complètes basées sur plusieurs approches, notamment psychodynamique, comportementale, cognitive, expérientielle, orientée sur le corps, la famille des systèmes d’origine, transpersonnelle, interpersonnelle, théorie de l’attachement et théorie des relations d’objet (Hendrix, 1992; Shapiro, 2001). Chaque thérapie a un protocole standardisé, et Shapiro (2001) et Hendrix (2001) ont tous deux proposé que, pour obtenir les résultats les plus efficaces et efficients, les thérapeutes doivent suivre ces protocoles. » Elle utilise l’IRT  » pour organiser l’approche thérapeutique, identifier les cibles non traitées pour le traitement EMDR, faciliter la communication entre les partenaires et aider les couples à devenir moins réactifs et plus intentionnels, séparés et finalement plus connectés ». Le séquençage des phases de traitement utilisé dans son modèle intégratif combine des aspects à la fois de l’EMDR et de l’IRT, et suit les protocoles des deux approches. 

Nancy Errebo and Rita Sommers-Flanagan proposent, dans  » EMDR and Emotionally Focused Couple Therapy for War Veteran Couples  » (chapitre 10 du livre Handbook EMDR and Family Therapy processes) d’intégrer de l’EFT et de l’EMDR :  » Dans le cas de la conceptualisation et de la planification du traitement, l’EMDR et l’EFT peuvent être tissés harmonieusement; bon nombre de leurs concepts théoriques et étapes procédurales sont compatibles ou parallèles les uns aux autres. Dans cet article,  » L’EFT et l’EMDR sont d’abord décrits séparément. Ensuite, les parallèles entre les deux traitements sont discutés. Ensuite, un plan est présenté pour combiner EMDR et EFT dans un traitement complet pour les couples touchés par un traumatisme de guerre ». 

Wilhelmina S. Koedam décrit une approche de traitement qui combine Integrating Structural Therapy et EMDR dans la thérapie conjugale lorsqu’un ou les deux partenaires ont des antécédents d’abus sexuels dans l’enfance, dans  » Sexual Trauma in Dysfunctional Marriages : Integrating Structural Therapy and EMDR  » (chapitre 11 du livre Handbook EMDR and Family Therapy processes).

Joanne H Twombly et Richard C. Schwartz proposent eux d’intégrer la thérapie « Internal Family Systems » à l’EMDR (dans le chapitre the intégration of the internal family systems model and EMDR, du livre « Healing the Heart of Trauma and Dissociation with EMDR and Ego State Therapy »). Ils précisent que : « Bien que l’EMDR puisse être utilisé avec succès avec la majorité des patients, il y a des moments où son efficacité est limitée et des patients pour lesquels cela ne fonctionne tout simplement pas. Cela se produit souvent lorsque l’affect est partiellement ou totalement indisponible et que le flux du traitement devient partiellement ou complètement bloqué. Le modèle des systèmes familiaux internes (IFS; Schwartz, 1995) est une modalité de traitement de l’état du moi élégante, efficace et puissante qui, lorsqu’elle est utilisée avec l’EMDR, peut augmenter son efficacité. « 

Vous trouverez des informations plus détaillées sur ces différentes approches et des présentation d’autres utilisations combinées de la thérapie EMDR et de la thérapie familiale, développées par divers auteurs, dans les articles proposés dans ce dossier.

Tous les articles du dossier EMDR avec les familles

Des articles seront ajoutés au fil des mois en fonction des nouvelles publications et enquêtes publiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *