Protocole pour les traitement des phobies en EMDR - Phase 2

Protocole pour les traitement des phobies en EMDR – Phase 2

Le Protocole pour les traitement des phobies en EMDR, de Ad de Jongh, a été publié dans le livre ” Eye Movement Desensitization and Reprocessing: EMDR Scripted Protocols and Summary sheets. “, version 2015.

Extraits :

      Phase 2 : Préparation

      Le travail de retraitement ne devrait pas commencer avant que le rapport et la confiance aient été établis et que le client ait été initié à la thérapie EMDR; c’est-à-dire ce qu’est la thérapie EMDR et à quoi le client peut s’attendre. Un exemple de base (Shapiro, 2001) de ce que les thérapeutes peuvent dire est donné dans le script ci-dessous. Il est clair que l’explication pourrait être modifiée, en fonction de l’état actuel des connaissances sur les traumatismes et leur résolution, ainsi que de certaines caractéristiques de la personnalité, telles que l’âge et la sophistication du client.

      Une autre directive bien établie, lors de l’utilisation d’EMDR, est la préparation du client à la thérapie EMDR. À cette fin, il est important de s’assurer que le client n’a pas peur de ses propres réactions de peur, car de nombreuses phobies entraînent une peur de la peur. Si le client n’a jamais été capable de gérer sa peur de manière adéquate, il est nécessaire de régler ces problèmes avant de cibler toute mémoire traumatique. Une méthode utile consiste à appliquer des procédures d’autocontrôle avant l’utilisation d’une méthode de confrontation telle que la thérapie EMDR. En particulier, former une cliente à l’utilisation de la distraction peut être un moyen de remettre en question ses convictions erronées (par exemple, la perception qu’elle ne peut exercer aucun contrôle sur son anxiété). Plus tard au cours du traitement, la distraction peut être utilisée comme stratégie immédiate de gestion de l’anxiété. Des exemples de techniques de distraction incluent des exercices mentaux tels que compter en arrière à partir de 1000 sur 7, se souvenir d’une marche préférée en détail, etc. Dans le cas d’un enfant, la distraction peut être appliquée, par exemple, en pensant aux animaux en commençant par chaque lettre de l’alphabet. L’un des avantages de la distraction est qu’une fois que le client se sent confiant dans son utilisation, ces compétences lui permettent de détourner son attention des pensées relatives à d’éventuels événements catastrophiques ou à l’évaluation de sa propre performance.

      Il est essentiel d’expliquer à quel point il est important de se préparer à un éventuel inconfort et à toute perturbation entre les sessions et de pratiquer avec ce qui a été appris. Cela rend plus probable que le client devienne compétent et confiant dans l’utilisation de telles techniques.

      Il semblerait que les phobies du sang ou des traumatismes présentent un schéma symptomatique atypique dans lequel une augmentation initiale du rythme cardiaque et de la pression artérielle est suivie d’une chute soudaine et parfois d’un évanouissement. Dans de tels cas, il peut s’avérer important d’enseigner la technique de tension appliquée aux clients, cette procédure prenant en compte le schéma de réponse diphasique considéré comme caractéristique de ce type de phobie (Öst & Sterner, 1987). Cette technique de tension apprend aux clients à resserrer leurs muscles, ce qui semble compenser la chute de la pression artérielle. Ce cycle tension-relaxation doit être répété plusieurs fois au cours de chaque séance d’entraînement. Si le thérapeute a accès à un équipement de mesure de la pression artérielle, il peut être instructif de démontrer l’effet de la technique de la tension au client. Le client doit être invité à commencer à pratiquer la technique de la tension avant le début effectif du traitement EMDR. La pratique devrait être faite plusieurs fois par jour. Si la cliente souffre d’un problème de santé susceptible d’être affecté par la procédure, tel que l’hypertension, elle devrait consulter un médecin avant de pratiquer cette technique. Il est important de noter que lorsque le client a des maux de tête pendant les pratiques, la tension doit être réduite.

      (…) Lire l’article et le protocole complet en anglais

      Références

      Luber, M. (2016). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) therapy scripted protocols and summary sheets: Treating anxiety, obsessive-compulsive, and mood-related conditions, Chapter : EMDR Therapy for Specific Fears and Phobias : The Phobia Protocol, New York, NY : Springer Publishing Co.

      Acheter le livre

      Lire le protocole en anglais

      En savoir plus

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *