Protocoles EMDR pour les situations d'urgence en individuel

Protocoles EMDR pour les situations d’urgence en individuel

Certains protocoles peuvent être utilisés après l’événement traumatique, pour les Incidents Traumatiques Récents dans les interventions EMDR précoces, en entretiens individuels, quand l’événement traumatique (attentat, catastrophes naturelles…) date de 2 jours à 6 mois.

Les Protocoles EMDR pour les situations d’urgence en individuel sont :

  • EMDR-Protocole de traitement des événements critiques récents (EMDR PRECI) de Jarero & Artigas, 2001
  • Recent Traumatic Event Protocol (REP), de Francine Shapiro, 1995, 2001
  • EMDR-Recent Traumatic Episode Protocol (EMDR R-TEP), d’Elan Shapiro & Laub, 2008, 2014
  • PROPARA, de Jarero, Amaya, Givaudan & Miranda, 2013

PRECI

Le PRECI ou EMDR-Protocol for Recent Critical Incidents est un protocole de traitement des événements critiques récents développé par Ignacio Jarero.  Il peut être utilisé avec les survivants de catastrophe à partir d’au moins deux jours après l’évènement traumatique jusqu’à six mois après l’évènement (ou aussi longtemps que le traumatisme continue). Il est adapté pour les victimes qui continuent à vivre sous traumatisme et dans la violence.

Le PRECI est une modification du « protocole pour le traitement des événements traumatiques récents » de F. Shapiro (2001), délivré sous forme de traitement individuel à des patients souffrant d’une traumatisation récente et permanente. Ce protocole a été développé sur le terrain afin de traiter des incidents critiques où des événements stressants corrélés entre eux se prolongent sur une grande période de temps et où il n’y a pas de période post-traumatique de sécurité permettant la consolidation du souvenir

On a des preuves préliminaires de l’efficacité du protocole PRECI pour réduire la gravité des symptômes post-traumatiques et favoriser une amélioration subjective globale chez les adultes et le maintien de ces effets malgré la menace et le danger permanent après un séisme de magnitude 7,2 dans le nord de la Basse-Californie, au Mexique en 2010. (Jarero, Artigas, et Luber, 2011). Le protocole PRECI a été utilisé avec des premiers intervenants (policiers et personnel médico-légal) confrontés à des massacres et travaillant en situation de stress extrême, malgré la présence persistante de menaces et de danger, dans le contexte d’une organisation de prise en charge psychologique en situation de catastrophe. Ils ont rapporté une diminution des scores autorapportés de stress post-traumatique et de symptômes d’ESPT, confortant l’idée que l’EMDR peut être utilisée efficacement comme intervention précoce pour les premiers intervenants souffrant de traumatismes. Il est apparu que l’EMDR-PRECI aidait à prévenir l’apparition d’un ESPT chronique, et à augmenter la résilience psychologique et émotionnelle des personnels. (Jarero & Uribe, 2011; Jarero & Uribe, 2012).

L’une des particularités de ce protocole PRECI est de proposer spécifiquement d’utiliser, dans la phase 2,  les ailes du papillon à des fins de retraitement pendant la séance, en tant qu’alternative aux mouvements oculaires, ou entre les séances. Il utilise également principalement les ailes du papillon et les MO pour les SBA pendant la phase 4.

lire le protocole (en anglais) ou lire le protocole (en anglais) ou  lire le protocole (en français) avec le protocole PRECI, un tableau comparatif des plusieurs protocoles pour le trauma récent, des stratégies d’auto-apaisement, les ailes du papillon en français

REP

Le REP ou Recent Event Protocole est un protocole de Francine Shapiro (1995, 2001). Il peut être utilisé rapidement (un minimum de deux jours) et pour les patients ayant vécu un trauma dans les 2 / 3 à 6 derniers mois. Il est destiné aux patients ayant vécu un traumatisme récent. Des exercices de stabilisation sont également proposés aux patients ayant des Réactions de Stress Aigus pendant la phase 1 (histoire du patient) ou la phase de préparation.

Francine Shapiro a développé ce protocole des événements traumatiques récents (Recent Traumatic EventsProtocol), également appelé le protocole des événements récents (Recent Events) comme une application du protocole EMDR standard quand on travaille avec les victimes peu après un tremblement de terre, avec une conceptualisation de l’événement traumatique ressemblant à une expérience fragmentée qui n’a pas encore consolidée et une image qui ne peut pas représenter l’ensemble de l’événement. Sur la base de l’observation clinique, elle a estimé que la période requise pour la consolidation correspond à environ 2 à 3 mois. Elle pense maintenant que cette période peut être plus longue si les individus sont continuellement exposés au danger et à la menace. Dans ce type de cas, il est ainsi nécessaire de traiter un certain nombre de cibles, qui sont des aspects ou des parties de l’événement afin de faciliter l’intégration et la consolidation adaptative (Shapiro, 1995, 2001). Les protocole EMDR standard a donc été modifié pour pouvoir traiter de multiples cibles ou des fragments de la mémoire non consolidée. Plus tard, Shapiro a également réintroduit son protocole original limité aux mouvements oculaires (EMD) pour une utilisation dans les situations d’urgence tels que les combats. Il figure par exemple dans le manuel spécifique dédié aux réponses militaires et post-catastrophes (Shapiro, 1989, 2001, 2004). Le protocole EMD diffère du protocole EMDR standard sur plusieurs points : de fréquents retours à la cible entre les séries de stimulation bilatérale (SBA), une vérification du niveau SUD (Subjective Units of Disturbance : unités subjectives de perturbation) fréquents, de courtes chaînes d’associations, par opposition aux associations libres du protocole standard.

Ce protocole a été évalué à plusieurs reprises : dans une étude de Silver, Rogers, Knipe et Colelli (2005) avec des survivants de l’attaque du World Trade Center du 11 septembre 2001, qui conclut que  » l’EMDR est une intervention thérapeutique utile tant immédiatement après les catastrophes que par la suite”, dans une étude de 3 cas de Colelli et Patterson (2008) qui précise que l’utilité de ce protocole se prolongeait au-delà de la limite des trois mois suggérée par F. Shapiro, et dans étude de cas sur le terrain de Wesson et Gould (2009).

lire le protocole (en anglais) et feuille de travail (en anglais)

R-TEP

Le R-TEP ou Recent Traumatic Episode Protocol est un protocole d’Elan Shapiro et Brurit laub (2008) pour les victimes d’un trauma récent qui peuvent ou non continuer à vivre des expériences traumatiques après l’événement traumatique initial. Il incorpore et étend les interventions EMDR précoces existantes en une approche thérapeutique complexe et complète.

Tofani et Wheeler expliquent que  » les auteurs du protocle R-TEP émettent l’hypothèse que les informations transmises dans les quatre modalités (somatique, sensorielle, émotionnelle et cognitive) sont traitées en suivant des niveaux de complexité croissante. Les quatre modalités sont considérées comme étant présentes à chacun des trois niveaux de traitement de l’information (perceptuel, expérientiel et du sens), une ou deux modalités étant dominantes à chaque niveau. Le plan perceptuel est centré principalement sur le somatique et sur le sensoriel, l’individu portant son attention à la perception somatosensorielle d’informations intrusives menaçantes. Le plan expérientiel est centré sur les émotions alors que le niveau du sens est avant tout cognitif, l’individu abordant le traitement bloqué du point de vue de ses croyances personnelles sur lemonde et de ses propres thèmes de vie ».

Les huit phases du R-TEP suivent les huit phases du protocole standard. Ce protocole R-TEP prévoit notamment :

  • Phase 3 – un récit de l’incident traumatique par le patient, à voix haute voix en recevant des stimulations bilatérales alternées (SBA)
  • Phase 3 – une recherche Google (recherche G) au cours de laquelle le patient est invité à parcourir intérieurement l’épisode T, de manière non séquentielle, à la recherche de fragments perturbants (PoD) qui sont supposés constituer les fragments mnésiques non intégrés dominants. La recherche G est réalisée avec des SBA continues mais sans parler.
  • Phase 3 – une évaluation de chaque fragment-cible identifié par la recherche Google : le thérapeute aide le client à évaluer le fragment mnésique ciblé aussi lontemps que cela paraît approprié en suivant le protocole standard. Ceci inclut l’identification d’une image, de la cognition négative (CN) associée, d’une cognition positive (CP) préférée, de la validité de la cognition (VOC) ou crédibilité de la CP, de l’émotion, du SUD et de la localisation des sensations corporelles
  • Phase 4 – un traitement « télescopique » : principe d’intervention par étapes – EMD -) EMDr -) EMDR -, avec un objectif qui va s’élargissant : on commence par la stratégie EMD centrée sur les fragments-cibles. Si nécessaire, on élargit à la stratégie EMDr (dénomination empruntée à  Kiessling) centrée sur l’incident traumatique. Si nécessaire, on élargit ensuite à l’EMDR.
  • Phase 6 : Pas de scanner corporel tant que  toutes les cibles de  l’Incident-T n’ont pas été traitées

lire le protocole R-TEP (en français)

The EMDR Recent Traumatic Episode Protocol (EMDR R -TEP) for Early EMDR Intervention (EEI.) Overview & protocol instructions Elan Shapiro & Brurit Laub (revised Sept. 2014)

Fidelity Checklist

PROPARAA

Le protocole PROPARAA est un protocole EMDR individuel pour une utilisation paraprofessionnelle dans les situations de traumatisme aigu. Il fait partie d’un projet développé à l’initiative du Dr Francine Shapiro (communication personnelle, 28 juin 2012).

Un programme spécial de formation en EMDR a été développé afin d’enseigner à des paraprofessionnels correctement sélectionnés, formés et supervisés, à faire de l’EMDR en groupe ou individuellement dans des situations traumatiques aiguës. Francine Shapiro y mettait l’accent sur la sécurité du patient et encourageait le personnel paraprofessionnel à accorder une attention particulière au respect du traitement et à la rigueur des recherches, afin qu’on puisse rassembler les informations de façon systématique et les évaluer scientifiquement, pour en tirer des informations utiles.

L’EMDR-PROPARA est une adaptation pour une utilisation paraprofessionnelle du protocole EMDR pour le traitement des incidents critiques récents (EMDR-PRECI). Il vise à réduire la gravité des symptômes de stress post-traumatique ainsi que les symptômes de détresse somatique, les difficultés de gestion du stress et les difficultés d’ordre professionnel, familial et social. Il a été spécifiquement conçu pour répondre aux trois présentations cliniques qui sont courantes chez les personnes qui ne parviennent pas à se remettre d’une situation traumatique aiguë

Un essai clinique randomisé a examiné l’efficacité de ce protocole, administré par des thérapeutes EMDR expérimentés. Trente-neuf premiers intervenants en service actif ayant subi des traumatismes ont été répartis de manière aléatoire en deux groupes et ont reçu des séances de quatre-vingt-dix minutes, soit d’EMDR-PROPARA, soit de thérapie de soutien. Les participants du groupe EMDR-PROPARA ont montré une amélioration immédiatement après le traitement, et leurs scores au Short PTSD Rating Interview (SPRINT), lors d’un suivi à trois mois, avaient encore baissé. Comparativement, les participants du groupe ayant bénéficié de la thérapie de soutien présentaient une amélioration non significative après le traitement et une augmentation des scores au SPRINT lors du second suivi. La différence signifi cative entre les deux traitements donne un support préliminaire à l’hypothèse de l’efficacité de l’EMDR-PROPARA pour réduire la gravité des symptômes post-traumatiques et favoriser une amélioration subjective globale. Les auteurs recommandent que des études mieux contrôlées soient menées afin d’évaluer plus précisément l’efficacité de cette intervention.

Lire le protocole (en français)


Attention : Ces protocoles peuvent être utilisés par des professionnels, praticiens EMDR qui ont effectué la formation initiale en EMDR. Cet article a été réalisé pour aider les praticiens EMDR qui vont effectuer des interventions EMDR précoces auprès de victimes d’événements traumatiques. Notre objectif est de leur fournir des informations qui leur permettront d’avoir une meilleure compréhension des moyens efficaces pour intervenir.


Bibliographie en français (abstracts en français dans l’encadré ci dessous) :

Bibliographie en anglais :

  • Colelli et Patterson (2008) Three case report illustrating the use of the protocol for recent traumatic events following the World Trade Center terrorist attack. Journal of EMDR Practice and Research, 2 (2), 114–123
  • Jarero, I., Artigas, L., & Luber, M. (2011). The EMDR protocol for recent critical incidents: Application in a disaster mental health continuum of care context. Journal of EMDR Practice and Research, 5(3), 82-94. doi:10.1891/1933-3196.5.3.82.
  • Jarero, I., & Uribe, S. (2011). The EMDR protocol for recent critical incidents: Brief report of an application in a human massacre situation. Journal of EMDR Practice and Research, 5(4), 156-165. doi:10.1891/1933-3196.5.4.156.
  • Jarero, I., & Uribe, S. (2012). The EMDR protocol for recent critical incidents: Follow-up report of an application in a human massacre situation. Journal of EMDR Practice and Research, 6(2), 50-61. doi:10.18 91/1933196.6.2.50.
  • Jarero, I., & Artigas, L. (2014). The EMDR protocol for recent critical incidents (EMDR-PRECI). In M. Luber (Ed.), Implementing EMDR Early Mental Health Interventions for Man-Made and Natural Disasters: Models, Scripted Protocols, and Summary Sheets (pp. 217-228). New York, NY: Springer Publishing Co
  • Luber, M. (2014). Summary sheet: The EMDR protocol for recent critical incidents (EMDR-PRECI). In M. Luber (Ed.), Implementing EMDR Early Mental Health Interventions for Man-Made and Natural Disasters: Models, Scripted Protocols, and Summary Sheets (pp. 229-232). New York, NY: Springer Publishing Co
  • Laub, B., & Weiner, N. (2011). A developmental/integrative perspective of the recent traumatic episode protocol. Journal of EMDR Practice and Research, 5(2), 57-72. doi:10.1891/1933-3196.5.2.57.
  • Shapiro, E., & Laub, B. (2008). Early EMDR intervention (EEI): A summary, a theoretical model, and the recent traumatic episode protocol (R-TEP) . Journal of EMDR Practice and Research, 2(2), 79-96. doi:10.1891/1933-3196.2.2.79.
  • Shapiro, E., & Laub, B. (2014). The recent traumatic episode protocol (R-TEP) : An integrative protocol for early EMDR intervention (EEI). In M. Luber (Ed.), Implementing EMDR Early Mental Health Interventions for Man-Made and Natural Disasters: Models, Scripted Protocols, and Summary Sheets (pp. 193-207). New York, NY: Springer Publishing Co
  • Silver, Rogers, Knipe et Colelli (2005) EMDR therapy following the 9/11 terrorist attacks: A community-based intervention project in New York City. International Journal of Stress Management, 12 (1), 29–42
  • Wesson et Gould (2009) Intervening early with EMDR on military operations: A case study. Journal of EMDR Practice and Research, 3 (2), 91–97.

Jarero, Artigas, Luver , Le protocole EMDR pour les incidents critiques récents : application à un contexte de continuum de soins en santé mentale après une catastrophe, Journal of EMDR Practice and Research 05/2012; 6(2):12-25. DOI: 10.1891/1933-3196.6.2.E12

Cette étude de terrain randomisée et contrôlée a été réalisée après un séisme de 7,2 en Basse-Californie au Mexique. Le traitement a été offert selon les principes du continuum de soins. Un briefing de gestion de crise a été proposé à 53 individus Ensuite, les 18 individus qui avaient obtenu des scores élevés sur l’échelle IES (Impact of Event Scale: échelle d’impact des événements) ont bénéficié du protocole EMDR pour les incidents critiques récents (EMDR-PRECI: EMDR Protocol for Recent Critical Events), un protocole EMDR modifié à séance unique qui a été élaboré pour le traitement des traumatismes récents. Les participants ont été assignés de manière aléatoire à deux groupes : le groupe de traitement immédiat et le groupe de de traitement retardé/liste d’attente. Il n’y a pas eu d’amélioration dans le groupe de liste d’attente ; les scores des participants du groupe de traitement immédiat se sont significativement améliorés en comparaison avec les participants du groupe de liste d’attente. Une séance de EMDR-PRECI a produit une amélioration significative des symptômes de stress post-traumatique tant pour le groupe de traitement immédiat que pour le groupe de traitement retardé/de liste d’attente, avec des résultats maintenus lors du suivi après 12 semaines, alors que des séismes d’après-choc effrayants continuaient à survenir fréquemment. Cette étude apporte des preuves préliminaires en faveur de l’efficacité de ce protocole dans un contexte de continuum de soins en santé mentale après une catastrophe. Des études contrôlées supplémentaires sont souhaitées afin d’approfondir l’évaluation de l’efficacité de cette intervention
Le protocole EMDR pour les incidents critiques récents : application à un contexte de continuum de soins en santé mentale après une catastrophe

Jarero, Amaya, Givaudan, Miranda, Protocole EMDR individuel pour une utilisation paraprofessionnelle : un essai randomisé contrôlé auprès de premiers intervenants Journal of EMDR Practice and Research, Volume 9, Number 1, 2015

Le protocole EMDR (désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires) individuel pour une utilisation paraprofessionnelle dans les situations de traumatisme aigu (EMDR-PROPARA) fait partie d’un projet développé à l’initiative du Dr Francine Shapiro. Cet essai clinique randomisé a examiné l’efficacité de ce protocole, administré par des thérapeutes EMDR expérimentés. Trente-neuf premiers intervenants en service actif ayant subi des traumatismes ont été répartis de manière aléatoire en deux groupes et ont reçu des séances de quatre-vingt-dix minutes, soit d’EMDR-PROPARA, soit de thérapie de soutien. Les participants du groupe EMDR-PROPARA ont montré une amélioration immédiatement après le traitement, et leurs scores au Short PTSD Rating Interview (SPRINT), lors d’un suivi à trois mois, avaient encore baissé. Comparativement, les participants du groupe ayant bénéficié de la thérapie de soutien présentaient une amélioration non significative après le traitement et une augmentation des scores au SPRINT lors du second suivi. La différence significative entre les deux traitements donne un support préliminaire à l’hypothèse de l’efficacité de l’EMDR-PROPARA pour réduire la gravité des symptômes post-traumatiques et favoriser une amélioration subjective globale. Les auteurs recommandent que des études mieux contrôlées soient menées afin d’évaluer plus précisément l’efficacité de cette intervention.

Tofani, Wheeler, Le protocole de l’épisode traumatique récent : évaluation et analyse des résultats de trois études de cas, Journal of EMDR Practice and Research, Volume 6, Number 4, 2012, pp. 46E-63E(18)

Cet article évalue et illustre l’application du protocole de l’épisode traumatique récent (R-TEP : recent-traumatic episode protocol) avec trois clients différents : un enfant atteint d’une maladie chronique, une femme ayant subi une perte importante et un adolescent qui s’automutilait. Le R-TEP est une adaptation du protocole EMDR pour l’intervention EMDR précoce. Les séances sont présentées de manière détaillée afin de souligner les changements qui se produisent au niveau du traitement de l’information au cours de la thérapie. Des marqueurs observés identifiés ont permis d’analyser le déroulement du traitement, incluant la distanciation vis-à-vis du trauma ; la diminution des affects négatifs ou le changement des émotions rapportées ; l’accès à des informations plus adaptatives ; Les changements au niveau de l’échelle des unités subjectives de perturbation (SUDS : Subjective Units of Disturbance scale) ; l’échelle de validité de la cognition (Validity of Cognition) et l’échelle révisée d’impact de l’événement (Impact of Event Scale––Revised) indiquant des modifications de la perception du souvenir traumatique. Tous les clients ont montré des gains thérapeutiques pré/post du R-TEP, avec des changements au niveau du comportement et du fonctionnement. Les soubassements du R-TEP sont envisagés à la lumière des observations rapportées. La contribution spécifique du protocole est soulignée en considération de ses composants procéduraux et des mécanismes de changement associés plausibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *