Ludwig Cornil

Ludwig CORNIL

Ludwig Cornil est psychologue, responsable pédagogique de l’Institut Français d’EMDR, formateur EMDR certifié par l’Institut américain de Francine Shapiro et l’association EMDR Europe (depuis 2003), facilitateur EMDR et superviseur EMDR certifié (depuis 2001).

Ludwig intervient dans plusieurs formations chez nous :

Il suit une formation continue chaque année avec notre Institut.

Ludwig est également :

  • Trauma thérapeute.
  • Praticien EMDR certifié.
  • Responsable d’Intégrativa.
  • Ancien président de l’association EMDR-Belgium.
  • Responsable pédagogique du cursus de formation initiale au sein de l’Institut Français d’EMDR, du cursus de formation des superviseurs EMDR, de la formation des facilitateurs EMDR.
  • Il encadre la formation des nouveaux formateurs EMDR.

Expériences professionnelle et pédagogique

Ludwig Cornil a commencé sa carrière de psychologue au centre Mucoviscidose-réadaptation: Zeepreventorium de De Haan, qui traitait les enfants ayant des problèmes respiratoires, y compris l’asthme et la fibrose kystique. Il était responsable des enfants atteints de fibrose kystique.

Il a ensuite travaillé pendant 20 ans dans le département de psychologie de l’hôpital AZ-Groeninge de Courtai, avec une population très variée et de tous âges.

Au début de sa pratique privée, à partir de 1994, il reçoit aussi bien des enfants que des adultes. A partie de 2004, il s’est  consacré essentiellement aux adultes.

Depuis 2000, Ludwig est représentant de la Belgique au sein de l’association EMDR-Europe.

En 2001, il a créé l’ASBL EMDR-Belgique – premier institut de formation en psychotraumatologie et EMDR.

Dès 2003, il est reconnu comme formateur EMDR-Europe et  commence à organiser les formations de base en EMDR pour les thérapeutes néerlandophones et francophones. Son bilinguisme lui permet de dispenser des formations EMDR :

  • en Belgique depuis 2003,
  • en France depuis 2004, à l’invitation de David Servan-Schreiber, pour l’IFEMDR
  • en Suisse – où il a enseigné l’EMDR en Suisse romande (Fribourg et Lausanne) à l’invitation de l’Institut Romand de Psychotraumatologie, de 2008 à 2010 –
  • au Luxembourg depuis octobre 2014
  • au Canada –  où il a enseigné l’EMDR à Montréal de 2006 à 2008 –
  • aux Pays-Bas – où il a enseigné l’EMDR en tant que conférencier principal dans la formation GZ à Rino-Zuid à Eindhoven, de juin 2014 à 2016.

Depuis 2003, Ludwig a formé plus de 5000 professionnels au cours de ses interventions dans le cadre de la formation initiale en EMDR dans ces différents pays.

Ludwig a dispensé des formations en traumatologie et en EMDR sur différents continents, le plus souvent dans le cadre de l’organisation humanitaire Trauma-Aid Belgium, Trauma-Aid Allemagne ou Trauma-Aid France. Il s’est notamment impliqué dans un projet humanitaire au moment du SARS en Chine et a enseigné l’EMDR et la psychotraumatologie à l’Université de Béjing (projet  de 3 ans, commencé en 2002),  puis à Trencin, en Slovaquie, dans le cadre d’un programme de formation en traumatologie de trois ans avec Trauma-Aid Allemagne. Il a enseigné l’EMDR au Zimbabwe en 2015...

Il a initié une première formation de longue durée en psychotraumatologie en Belgique (fondateur et enseignant, septembre 2006) et est co-fondateur de l’ESTD (European Society for trauma and Dissociation) en tant que représentant de la Belgique (avril 2006).

Il a organisé le 5e congrès EMDR-Europe à Bruxelles, en juin 2006.

Il a été président EMDR-Belgique asbl de 2008 à 2015 et fondateur de Trauma-Aid Belgique asbl, en 2008.

Ludwig enseigne également dans le cadre universitaire :

  • il a été co-initiateur de la fondation de la formation universitaire post-formation en psychotraumatisme à l’Université catholique de Louvain, en 2014.
  • Il a été responsable du Module Prise en charge du psychotraumatisme, enseigné dans le DU Psychotraumatologie et victimologie, Université Paris Descartes (Antenne de Bruxelles) et y a enseigné sur les thèmes ‘ EMDR : intérêt, limites, évaluation » et  » Les techniques de stabilisation ».
  • Il a organisé et est intervenu dans le séminaire  » Psychotraumatisme et thérapie  » organisé par Esper vzw en collaboration avec l’Université Catholique de Louvain (novembre 2015)
  • il a enseigné le psychotrauma dans les centres de violences sexuelles de l’université de Gand et dans le centre de Liège, en 2018
  • il enseigne l’EMDR à l’Université Libre de Bruxelles, depuis novembre 2019

Il est directeur du centre de formation Intégrativa depuis 2010, dans le cadre duquel il est organisateur et traducteur des ateliers et formations pour les psychologues/psychiatres et psychothérapeutes Belges  :

  • Le Tissage Cognitive en EMDR avec Joany Spierings et Sandra Kaplan
  • Formation Dissociation structurelle avec Eva Zimmerman et Olivier Piedfort
  • La boîte de vitesses avec Hélène Dellucci
  • La cohérence cardiaque avec Dr. David O’Hare
  • Formation EMDR Enfant & Adolescents avec Michel Silvvestre
  • Peurs, phobies et EMDR avec Dr. Ad De Jongh et Monika Miravet
  • Le traitement des états limites avec l’EMDR avec Dolores Mosquera
  • Comprendre et traiter les personnalités narcissiques et antisociales en EMDR avec Dolores Mosquera
  • EMDR, Catastrophes et Trauma Aigu avec Elan Shapiro
  • EMDR, TOC et Troubles AssociésEMDR, TOC et Troubles Associés avec Karsten Böhm
  • Traiter les troubles dissociatifs avec l’EMDR : l’approche progressive Partie 1 avec Dolores Mosquera
  • Le Traitement des Troubles Alimentaires en EMDR avec Natalia Seijo
  • EMDR et Attachement avec Deborah Wesselman
  • Restructuration des défenses et des affects en EMDR avec Andrew Leeds
  • La stabilisation des patients traumatisés avec Freek Dhooghe et Niki Herckens
  • EMDR et les Traumas Transgénérationnels avec Hélène Dellucci
  • Treating Early Attachment Wounds avec Lana Epstein
  • EMDR, dissociation et psychose avec Freek Dhooghe
  • Accompagnement des Endeuillés et EMDR avec Nora O’Han
  • EMDR et Trauma Récent – Protocoles individuels avec Nicolas Desbiendras
  • Le Comprehensive Resource Model avec Lisa Schwartz
  • Le traitement de l’attachement insécure chez les adultes  avec David Elliot
  • EMDR et événements récents: les interventions de groupe avec Nicolas Desbiendras
  • Thérapie EMDR pour les clients suicidaires et comportements autodestructeurs avec Dolores Mosquera
  • La place de l’EMDR en oncologie avec Vanessa Grandjean
  • Psychologie Positive et EMDR avec Marie-Jo Brennstuhl
  • EMDR dans le traitement de la dépressionEMDR avec Arne Hofmann 
  • Les techniques des états du moi dans la thérapie EMDR avec Judit Havelka

En 2015, Ludwig est membre fondateur de l’association belge de traumatologie  » Esper ».

En mai 2019, Ludwig crée le Centre Psychotrauma Léonce Roels à Zottegem, qui propose des thérapie individuelle,  thérapie relationnelle ou  thérapie familiale aux patients adultes, adolescents et enfants, ayant des traumatismes.

Ludwig est également membre du Standar Comitttee de l’association EMDR Europe.

Formations

Ludwig a obtenu son diplôme de psychologue clinicien à l’Université de Gand en 1988, à l’issue  d’un Master en sciences psychologiques et pédagogiques, orientation : psychologie clinique et du développement, obtenu avec la plus haute distinction. Il a fait sa thèse sur le thème « l’hypnothérapie et les enfants ».

Il a été assistant au Séminaire et Laboratoire de Conseil Psychologique de l’Université d’Etat de Gand dans le cadre du service civil. Cela lui a permis de suivre  une spécialisation de troisième cycle en psychologie clinique et psychothérapie (décembre 1988 à juillet 1990)

Il s’est formé à la psychotraumatologie, au Zentrum für Psychotrauma Niedersachsen de Hanovre, en Allemagne. Cette formation a été reconnue en République fédérale d’Allemagne et en Suisse par la Société allemande de psychotraumatologie (DeGPT) comme un programme de formation en psychotraumatologie (2001-2002).

Il découvre l’EMDR en 1997 et se forme à cette nouvelle méthode auprès de sa fondatrice Francine SHAPIRO à Boston.

Depuis 2001, il est superviseur EMDR accrédité par l’association EMDR-Europe 

Depuis 2003, il est formateur EMDR accrédité par l’association EMDR-Europe 

Ludwig s’est également formé en hypnose, en thérapie centrée sur le patient, en thérapie brève et en thérapie orientée vers les solutions ainsi qu’en PNL. Il a pu utiliser les principes de la thérapie comportementale et cognitiviste. Il explique : « Tout au long de 30 ans d’une carrière professionnelle, j’ai progressivement découvert que la thérapie pouvait s’apparenter à l’art d’articuler les différentes théories, méthodes et modes de pensées auxquels nous pouvons être exposés lors de notre trajectoire de praticien ».

  • Printemps 2003-automne 2003 : Formation « Psychothérapie sensori-motrice pour la récupération des traumatismes » par Pat Ogden, PhD Californie avec Ellert Nijenhuis.
  • 2005 : Formation avez Richard Kluft : Questions avancées dans le traitement du trouble dissociatif de l’identité.

Il a suivi de nombreuses formation continue en EMDR.

Communications

  • Communication sur le thème de l’EMDR, au Congrès « Meeting the stranger » avec le thème EMDR, novembre 2002
  • Conférencier dans le cadre de  » Prévention et approche du psychotraumatisme  » organisé par la Fédération belge des psychologues, automne 2002 – printemps 2003
  • Participant et orateur au premier congrès sur la traumatologie à Pékin, en Chine, octobre 2005
  • Intervention au symposium « Trauma treatment, an integrative approach” organisé par l’Academy for Integrative Psychology, 2008
  • Intervention « EMDR, une thérapie pour la douleur à base d’origine traumatique”, au congrès « Your Brain as Pain Medicine » organisé par la ligue flamande contres la douleur, mai 2011. 
  • Communication  » The power of NOW in EMDR », 13th EMDR Europe Association Conference, Madrid, Espagne, juin 2012

Résumé : This presentation will be a theoretical, philosophical approach to the concept of time as utilized in EMDR. From the very beginning the concept of time plays a major role in the EMDR approach. At the basis of the AIP model lays the idea of memory networks frozen in time (Shapiro 1995). The information is dysfunctionally stored in the frozen now and can be triggered at any moment. In EMDR we all struggle with the now of the negative cognition. Patients do not understand and get confused when therapists ask about beliefs they have about themselves now as they think about the past. In trainings it is announced as the most difficult part of the EMDR protocol. But it is an essential part. The now is what is happening right at this moment. There is no past, only the present perception of the past. As there is no future, only the present perception of possibilities. The present is what one identifies with. When one sees, one believes: what is experienced at a certain moment becomes the felt reality in the now. When the patient is triggered into the perception of the child, she becomes the child and time shifts. The point this workshop wants to make is that change comes about as the patient stops identifying with the past thus making it the now, but instead is invited by the therapist to let things happen and to notice what moves. For time to exist movement is needed: the hands of the clock, the sun in the sky, the wrinkling of the skin all indicate time. Instead of trying to keep at a distance painful information which exists in an eternal now without movement, the client is invited just to observe the movement that can come about by taking the position of double attention: one leg in real time and one leg in no time. We will explore links with the process of mindfulness.

  • Communication  » The power of NOW in EMDR », 7th Vereniging EMDR Nederland Conference, Nijmegen, The Netherlands. Dutch, avril 2013

RésuméThis statement brings a theoretical-philosophical perspective on the concept of time in EMDR. Since the very beginning the concept of time plays a central role in the EMDR approach. At the base of the AIP model is the idea that in the memory networks vervrozen time (Shapiro, 1995). The information is stored in a dysfunctional way vervrozen now and can be triggered at any time. In EMDR, patients (and therapists) is difficult to the NOW of the negative cognition to catch. Patients do not understand what is required and get confused when therapists ask what they think about themselves when they think of when. In the EMDR basic training indicated that finding an adequate negative cognition is a difficult part of the EMDR protocol, but a necessary part. The NOW is what is currently happening. There is no past, only the current perception of the past. Just as there is no future, some of the current perception of opportunities. The present is that with which one identifies: what you see, you believe what you become aware at any given time, the reality of the NOW. When the patient is triggered in the perception of the child, the patient is a child and time perception changes. The point in this discussion forward is brought, is that change occurs when the patient stops to identify with the past that result it is NOW. In EMDR, the patient by the therapist invited to make things happen and to notice what is changing. Time needs movement to exist: the clockwise direction, the sun in the sky, the wrinkles that appear on the skin all refer to time. In place of the painful information try to keep at a distance, which is located in the non-time without movement, the patient is invited to precisely observing the movement which may be caused by the position of the double attention to take: a foot in real time, and a foot in the non-time. We will link with mindfulness state.

  • Communication au Congrès EMDR de Québec, Canada « EMDR & the power of now”, mai 2014.
  • Communication « Traitement du psychotraumatisme-possibilités thérapeutiques”, au congrès « Psychotraumatisme à l’hôpital » organisé par Le Centre Hospitalier de Luxembourg, juin 2014
  • Intervention L’EMDR, plus qu’un protocole pour traiter le trauma, Journée sur la Prise en charge des traumatismes psychologiques : défis et réalités, organisée par l’équipe pédagogique du Diplôme Universitaire en psychotraumatologie de l’université Paris V et le Centre de Psychotraumatologie Montoyer, 19 mars 2016, Bruxelles
  • Conférence La Place du soignant face à la détresse émotionnelle du patient, Résilience, 30 mai 2017
  • Conférence cohérence cardiaque et l’EMDR, Congrès de Cohérence Cardiaque, Marseille, avril 2018

Publications

  • Traduction et avant-propos d’édition néerlandaise « EMDR, Vernieuwende therapie tegen angst , stress en trauma » (Shapiro, F & Silk-Forrest,M. 2006, Garant Publishers), juin 2006
  • Chapitre « Ptss et EMDR », co-auteur, dans le livre “1000 angsten » (milles peurs), 2006
  • « EMDR & deuil traumatique » dans Maes 2007 Leven met Gemis. Manuel sur le deuil, le conseil en matière de deuil et la thérapie du deuil, 2007
  • Préface pour la traduction néerlandophone du livre de Francine Shapiro “Dépasser le passé », 2013
  • Chapitre Le modele du traitement adaptatif de l’information (TAI), de Ludwig Cornil, paru dans le livre Pratique de la psychothérapie EMDR : Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, éditions Dunod, janvier 2017.
  • Chapitre « Le modèle TAI (ou Traitement Adaptatif de l’information », de Martine Iracane Coste et Ludwig Cornil, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR, éditions Dunod, 2019

Revue de presse

  • Interview dans le magazine « Humo », 2005
  • Intervention sur l’EMDR, dans l’émission télé « Tout Expliqué », RTL, novembre 2011
  • Article Therapie met snelle oogbewegingen, publié sur le site nieuwsblad.be, juillet 2005
  • Entrevue avec Ludwig Cornil, Congrès EMDR, Québec, Canada, 2014
  • Interview de Ludwig Cornil, réalisée par Christine Vander Borght, publié dans les cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 2015/2 (n° 55)
  • Interview sur l’EMDR pour l’emission de télé flmande  » Koppen », avril 2016
  • Article Comment bien choisir sa formation dans le social ?, publié sur le site Le guide social, janvier 2018
  • Intervention en tant qu’expert dans l’émission télé “Pano” en lien avec les attentats à Bruxelles et Zaventem, en 2018
  • Intervention en tant qu’expert dans l’émission radio sur les enfants des parents qui faisaient partie de la résistance durant le seuxième guerre mondiale:  « La résistance : le traumatisme et la douleur, octobre 2019
  • Intervention dans le podcast de Breinwijzer vzw sur “trauma et souvenirs », novembre 2019
  • Interview dans l’hebdomadaire Psychologies flamand dans la série « Intherapie », mars 2020
  • Article La thérapie EMDR : un traitement efficace et scientifiquement prouvé pour les traumatismes et le SSPT, réalisé en collaboration avec Ludwig Cornil, publié sur le site Psychologies.be

et aussi :

Prix

Portrait de Ludwig

Un portait de Ludwig Cornil, écrit par Maruli Luber, publié en anglais, dans  » A Community of Heart « , en 2004, lorsque Ludwig est devenu formateur EMDR.

Au cours de votre implication dans la communauté EMDR, vous rencontrez différents types de personnes. La façon dont j’ai connu Ludwig Cornil, au début, s’est faite par e-mail après qu’il ai pris la direction de la communauté EMDR en Belgique. Immédiatement, j’ai été touché par sa chaleur, sa clarté et son éclat qui semblaient danser sur l’écran de l’ordinateur. Je n’avais aucune image de ce à quoi il ressemblait ou de ce à quoi ressemblait sa voix, je savais seulement que c’était une personne que j’étais sûr que j’aimerais quand je l’ai rencontré en personne. Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est que lorsque j’ai enfin rencontré Ludwig, je l’aimerais encore mieux en personne que dans ses e-mails !

Le voyage de Ludwig vers l’EMDR était intéressant. Il est né d’un père pompier qui rapportait régulièrement ses histoires à la maison ; son enfance a résonné avec ces histoires de traumatisme. En fait, ce n’est que récemment que sa collègue, Helga Matthess, lui a demandé comment il était entré dans le domaine du traumatisme. Quand il a répondu : « C’était une coïncidence », connaissant son histoire, Helga a répondu : « Votre père était un commandant de pompier, cela signifie que le traumatisme était tout autour de vous tout le temps » !

À ce moment, le monde s’est arrêté et Ludwig a eu une révélation. Il a réalisé à quel point cette observation était exacte et il a commencé à se souvenir de toutes les histoires que son père lui racontait lorsqu’il revenait d’un incendie ou d’un accident. Il a raconté deux histoires et dit : « Ne m’a jamais quitté ». La première concernait un accident de voiture. Son père lui a dit que la tête de la personne assise à l’avant était allongée sur la banquette arrière ! « Que faites-vous de ça quand vous avez 7 ou 8 ans ? » a-t-il dit.  » Je viens d’avoir la photo et je ne pouvais pas la faire sortir de mon esprit « . La deuxième histoire est celle d’un vieil homme dont la maison a brûlé ; son père lui a dit qu’ils l’avaient trouvé assis sur sa chaise tout brûlé. Il a poursuivi en disant : « Ensuite, j’ai eu une description vivante de la façon dont la graisse du corps fond à cause de la chaleur et le corps rétrécit et comment ils ont exercé le corps. Il y avait une odeur horrible. Mais, dans mon esprit, je me suis concentré sur la petitesse du corps. Que faites-vous avec ça? Il a répondu :  » Vous ne savez pas quoi faire. »

Pourtant, avec beaucoup d’étonnement, Ludwig a déclaré : « Je ne me suis pas rendu compte jusqu’à il y a plusieurs mois de la raison pour laquelle je suis devenu psychologue n’était pas une pure coïncidence. Je ne m’en suis pas rendu compte ! Ce n’est que lorsque Helga me l’a dit. Cela m’a juste frappé. J’ai vu ces images d’il y a si longtemps. Le traumatisme est souvent là où on s’y attend le moins.

Comment s’est déroulée le parcours de Ludwig vers le traumatisme ? Fondamentalement, le cheminement de carrière de Ludwig a été une trajectoire directe depuis l’âge de 13 ans, lorsque son professeur de néerlandais a emmené sa classe à la bibliothèque pour apprendre comment cela fonctionne. Ludwig s’est retrouvé dans la section Parapsychologie et a regardé un livre de Van Praag sur l’hypnose. Lorsqu’il a ouvert le livre, il a lu une transcription textuelle d’une étude de cas. C’était là et alors qu’il su ce qu’il voulait faire ! Il a commencé à lire sur la psychologie et à 17 ans, il a trouvé une publicité pour un cours d’hypnose sur scène. Comme il n’avait pas encore 18 ans, il a dû obtenir l’autorisation de ses parents pour y assister. Bien qu’il soit tombé pendant la période d’examen, son père lui a donné sa bénédiction en lui rappelant qu’il devait maintenir ses notes. Le cours était fascinant et il a trouvé qu’il était rempli de nombreuses idées nouvelles. Il a demandé au professeur d’hypnose de l’aider avec son anxiété (ce qui était approprié) au sujet de ses deux cours d’anglais et d’histoire. Le professionnle a fait « une transe fabuleuse » et sa détresse face à son manque de préparation a été grandement diminuée ; en fait, il était tellement détendu qu’il ne ressentait plus le besoin d’étudier ! Tous ses camarades étaient anxiéeux et, pour lui, la transe fonctionnait parfaitement. Le seul problème était que c’étaient les « pires examens » qu’il ait jamais passés !

Malgré ces examens, Ludwig est allé à l’Université de Gand pour un programme de 5 ans en psychologie clinique et du développement. Bien que l’hypnose ne fasse pas partie du programme, il a pu faire sa thèse sur « l’hypnothérapie et les enfants ». Il a terminé ses études de premier cycle en 1988.

Lorsque Ludwig a été appelé pour faire le service militaire pour son pays, il a décidé qu’il ne pouvait tout simplement pas imaginer apprendre à utiliser une arme à feu pour tuer et décidé qu’il ne voulait pas rejoindre l’armée. Au lieu de passer un an dans l’armée, il a postulé pour un engagement de 20 mois dans la fonction publique. Il a eu beaucoup de chance car l’un de ses professeurs lui a demandé s’il souhaitait être son assistant à l’Université et il a accepté ce poste dans le cadre de son service. Il avait suivi une formation en psychothérapie rogérienne, mais, maintenant, il découvrit Milton Erickson.

Lorsqu’il a quitté l’université en 1990 avec une spécialisation de troisième cycle en psychologie clinique et psychothérapie, il est devenu psychologue au centre Mucoviscidose-réadaptation: Zeepreventorium dans la ville de De Haan. Ce centre était un endroit pour traiter les enfants ayant des problèmes respiratoires, y compris l’asthme et la fibrose kystique. Il était responsable des enfants atteints de fibrose kystique, dont beaucoup étaient allemands. Ludwig a appris l’allemand pour ce poste. Il a occupé ce poste pendant 9 mois avant de devoir arrêter. Le traitement de cette maladie était très traumatisant, d’autant plus que les enfants devaient vivre en sachant que leur espérance de vie était courte. Les enfants atteints de fibrose kystique ont du mucus dur qui doit être éliminé 3 fois par jour à l’aide d’exercices physiques et respiratoires difficiles pour éviter que le mucus ne se coince et ne s’infecte. Son travail consistait à motiver les enfants à faire les rituels quotidiens essentiels qui étaient essentiels à leur survie, comme devoir manger 6 fois par jour car ils étaient incapables d’extraire les graisses des aliments ou de prendre 6 pilules par jour et de se faire peser fréquemment. pour surveiller leur faible poids. Il a noté que chaque infection des poumons raccourcissait leur durée de vie. Il était difficile de garder les enfants motivés, mais Ludwig a dit : « C’était mon travail ». 

Après son service civil, il est rentré chez lui et n’avait pas de travail. Il a dû aller chercher le chômage et a découvert qu’il y avait un emploi à Courtrai pour un psychologue. En 1991, Ludwig est devenu psychologue à l’hôpital AZ Groeninge de Courtrai. C’était un hôpital universitaire. Ludwig était connecté à un service de pédiatrie, mais il était également responsable du traitement des problèmes psychosomatiques pour tout l’hôpital et il avait beaucoup de contacts avec les traumatismes. Il a également travaillé avec des patients atteints de sclérose en plaques ici. En 1994, il a commencé son cabinet privé à Eeklo.

Un patient gravement brûlé et envoyé à son hôpital a suscité l’intérêt de Ludwig pour l’EMDR. Il avait été dans l’unité des grands brûlés dans un autre hôpital pendant une période d’un an et demi, où il a presque miraculeusement survécu aux brûlures qui couvraient 76% de son corps. Ludwig a travaillé avec lui pendant 4-5 mois et, finalement, s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas l’aider, malgré leur bonne relation. Ce patient était débrouillard et aimait parler de ses problèmes. C’est à peu près quand ce patient était sous ses soins que Ludwig a lu un article sur l’EMDR. Il a pensé:   » Ce n’est pas possible !  » Cependant, comme il devait faire quelque chose, il a décidé de chercher plus d’informations. Il est allé à la bibliothèque publique et est allé sur Internet à Amazon. Com. Il a dit qu’il avait acheté « le mauvais livre » car il n’avait pas acheté le texte EMDR de Francine Shapiro. Cependant, lorsqu’il a lu « EMDR : La thérapie révolutionnaire », il a été intrigué parce qu’il s’identifiait aux pensées et aux sentiments du thérapeute dans le premier chapitre. Il s’est avéré que c’était le bon livre car il était inspiré pour aller de l’avant. En 1997, il est retourné sur Internet et a découvert où il y avait des formations en EMDR. Il est allé à Boston pour la partie 1 et a pris la partie 2 à Cologne en 1998. Parce que son patron ne paierait pas pour la formation, il a dû prendre une décision sur l’utilité de cette formation. Il a décidé qu’il pourrait éventuellement utiliser l’EMDR avec presque la moitié de ses patients ; c’était le facteur décisif et il a décidé de partir.

Lorsqu’il a terminé sa formation, il est revenu et a travaillé avec son patient survivant des brûlures. Il a dit : « C’était un miracle ! » Avant, à chaque fois que le patient pensait à l’explosion au travail, il avait la sensation d’être en feu ! Après une séance d’EMDR, les sentiments de brûlure ont cessé et pour la première fois en deux ans, il a pu penser à l’accident et ne pas se sentir bouleversé. Deux autres séances plus tard, le patient a demandé s’il devait revenir et continuer à voir Ludwig parce que sa vie s’était complètement améliorée et qu’il n’avait plus de problèmes. Ludwig a demandé au patient de faire un suivi avec lui et de lui faire savoir comment il allait. Il a appelé six mois plus tard et lui a dit qu’il allait bien et qu’il était même retourné au travail. Il a demandé à Ludwig de ne pas rire et lui a ensuite dit que lorsqu’il est stressé, il entre dans son garage et monte dans sa voiture, puis regarde les essuie-glaces faire des va-et-vient en pensant à ce qui le bouleverse! Pour Ludwig, ce fut une «expérience miraculeuse» parce que «son patient a pris l’EMDR dans sa vie comme sa propre compétence.»

Coordonnées

Vous pouvez joindre Ludwig au 00 32 486 62 77 93 et à Processieweg 7 à B-9620 Sint-Maria-Oudenhove – Belgique.