Sandra Bullock parle de son expérience de la thérapie EMDR

L’actrice hollywoodienne Sandra Bullock a récemment expliqué comment la thérapie EMDR l’a aidée à guérir d’un trouble de stress post-traumatique (TSPT) qu’elle a développé après l’intrusion d’un harceleur à son domicile. Le TSPT et le stress ont également provoqué une alopécie chez elle. 
L’actrice a évoqué l’incident dont elle a été victime en 2014, et la thérapie EMDR qu’elle a suivi une thérapie pour y faire face, dans l’émission Red Table Talk, mercredi 1er décembre. 
À l’époque, l’actrice de 57 ans se trouve seule dans sa maison de Bel-Air lorsqu’un intrus – Joshua James Corbett – s’introduit dans son logement. Elle se dissimule alors dans sa penderie. « J’étais cachée dans la penderie, et je me disais : « Cela ne va pas bien se finir » », a-t-elle confié.
«  C’était une nuit où [mon fils] Louis n’était pas avec moi », a partagé Bullock au sujet de ce jour terrifiant. C’était l’une de ces soirées durant lesquelles la nourrice me disait : «  Laissez-moi l’emmener à mon appartement qui se trouve en haut de la rue, parce que vous allez rentrer tard » . S’il avait été à la maison, je n’aurais pas couru vers le placard – qui est maintenant mon placard officiel, mais c’était sa chambre – et cela aurait changé notre destin pour toujours. » 
«  Je n’étais plus la même après ça » , a-t-elle poursuivi. «  Je me détruisais. »
« Je regardais mon corps, et je me disais qu’il allait s’autodétruire, se souvient-elle. Il ne réagissait pas bien à ce qu’il se passait. Mes cheveux commençaient à tomber. J’avais des zones d’alopécie partout. Je me tenais près de la baignoire, et je comptais les cheveux qui tombaient (…). J’ai littéralement dû faire l’inventaire de mon corps. Je me  disais : « Si je ne me ressaisis pas, je vais mourir. »»
Sandra Bullock a déclaré qu’elle ne voulait pas transmettre sa peur et son anxiété intense à son fils : « Je me suis dit que j’étais une mère célibataire et que cet enfant n’allait absorber de moi que de la peur, des traumatismes et de la honte aux moments les plus importants de sa vie, et je me suis dit que je ne voulais pas transmettre ce bagage à mon magnifique enfant. »   
Son inquiétude pour son fils l’a finalement poussée à chercher de l’aide et elle a décidé de suivre une thérapie EMDR (désensibilisation et retraitement par mouvements oculaires).
Cela ne signifiait pas qu’il était facile de commencer : «  J’avais tellement peur de le faire » , reconnaît-elle. » Ils l’utilisent pour les traumatismes et le TSPT.
Pendant le processus EMDR proprement dit, il est demandé au patient de se concentrer sur un souvenir déclencheur et le thérapeute déclenche une stimulation bilatérale gauche-droite (par exemple, des sons alternés dans les oreilles du patient, des tapotements de chaque côté du corps ou le suivi d’une lumière ou d’un doigt avec les yeux). Dans le cas de Bullock, elle avait des palettes qui vibraient lorsqu’elle se souvenait du cambriolage. «  J’avais les palettes et le thérapeute m’a dit : « Visualisez d’abord l’endroit où vous vous trouviez dans la maison » , et j’ai dit : «  J’étais dans le placard et je l’ai entendu frapper à la porte », puis il a dit : «  Gardez ce sentiment » et puis il a commencé à faire vibrer les palettes » 
La séance dure deux heures. Deux heures durant lesquelles Sandra Bullock visualise ce qu’il s’est passé cette nuit-là, avant de passer en revue le reste de son existence. Le processus a également fait remonter des souvenirs d’enfance qu’elle a compris qu’elle devait aborder.  « J’ai repensé à des relations, des périodes de mon enfance (…) qui me donnaient un sentiment d’insécurité, soutient-elle. À la fin, j’ai réalisé que je m’étais souvent entourée de personnes dangereuses, et que je m’étais mise seule dans ces situations. Je ne peux m’en prendre qu’à moi-même.» 
Ces expériences ont été indéniablement difficiles, mais Sandra Bullock a dit qu’elle a acquis de nouvelles compétences d’adaptation grâce à elles. « J’ai appris à demander de l’aide. Je ne suis pas douée pour demander de l’aide. Ce n’est pas comme ça que j’ai été élevée. J’ai dû demander de l’aide. Je ne suis toujours pas douée pour cela. Je m’améliore », a-t-elle déclaré.
Joshua James Corbett a été reconnu coupable en 2017 d’être entré par effraction au domicile de Bullock en 2014, et condamné à cinq ans de prison avec sursis. Il a été arrêté à l’intérieur de sa maison. En 2018, il s’est suicidé dans sa maison située à La Crescenta, lors d’une intervention des forces spéciales, liée à l’affaire Bullock.
Sandra Bullock n’est pas la seule personne célèbre à avoir utilisé avec succès la thérapie EMDR. Le Prince Harry, Paris Jackson, James Blake, Gloria Hass, Evan Rachel Wood, Jameela Jamil, Elsa Wolinski et Whitney Cummings… ont également utilisé la thérapie EMDR pour aider à guérir leurs traumatismes.

En savoir plus

Regardez ou écoutez l’interview de l’animatrice dans l’émission Red Table Talk. 

Vous pouvez également vous renseigner sur son expérience dans les magazines Instyle,  AccessMadame Figaro, l’article du Daily Mail britannique, ou ceux de Page Six,  Entertainment Tonight,  Insider,  le magazine Self  la chaîne de télévision KVUE TV ou l’article de Yahoo!News.
Dossier(s) : témoignages de patients

M’inscrire Vous avez une question ?